David Douillet à Paris le 1er août 2014.
David Douillet à Paris le 1er août 2014. — BENHAMOU LAURENT/SIPA

POLITIQUE

Accusé de financer le «lobby LGBT», David Douillet crie son «ras-le-bol»

Le député UMP, qui a été taxé d'homophobie, est maintenant accusé de soutien au «lobby» des homosexuels...

David Douillet est sous le feu des critiques, et ça tire de toutes parts. Souvent accusé d’homophobie, notamment en raison de son opposition à la loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels, le député UMP des Yvelines s’est fâché tout rouge mercredi après avoir reçu un appel d’un électeur l’accusant, cette fois, de soutenir le «lobby LGBT».

«La coupe qui était déjà pleine a débordé»

En cause: l’utilisation que David Douillet a faite de sa réserve parlementaire, dont une partie a été allouée à l’association Le Refuge, qui aide les jeunes homosexuels rejetés par leur famille. Après l’appel, le sang de l’élu ne fait qu’un tour et il décide d’écrire un post de blog pour expliquer que «la coupe qui était déjà pleine a débordé». Et de rappeler qu’on peut être opposé au mariage gay sans être homophobe, et de souligner que soutenir Le Refuge c’est faire preuve «d’humanité et de fraternité». Et de plaindre, enfin, cette «pauvre France» qui a tendance à oublier les valeurs de la République.

Interrogé par France Info, David Douillet insiste: «J’en ai ras-le-bol de ces communautés de tout ordre qui visent notre pays, donnent un exemple déplorable de la vie dans notre pays, tout ça c’est de la crotte en barre. J’en avais marre de cette critique idiote, stupide, et maintenant je répondrai toujours la même chose: maintenant y’en a marre.»