VIDEO. Arnaud Montebourg: «Je ne suis pas Superman»

POLITIQUE Car l'ancien ministre n'a pas réussi à empêcher la politique d'austérité en Europe...

Maud Pierron
— 
L'ex-ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg, le 4 décembre 2014 à Paris
L'ex-ministre de l'Economie, Arnaud Montebourg, le 4 décembre 2014 à Paris — Eric Piermont AFP

Un peu sur l'air de Balavoine, qui criait «Je ne suis pas un héros», Arnaud Montebourg a clamé lundi soir à New York lors d'une conférence à l'université de Princeton: «Je ne suis pas Superman». Une référence à l'épisode malheureux de vendredi dernier où l'ex-ministre, en voulant empêcher un énorme miroir de tomber dans le restaurant où il déjeunait, s'est légèrement blessé aux cervicales, ce qui lui a valu le titre de «Superman» dans la presse américaine. 



«Je ne suis pas Superman, je n'ai pas réussi à mettre fin au programme d'austérité en Europe», a-t-il expliqué avec humour l'ex-ministre du Redressement productif.

#Montebourg: I am not superman because I didn't change austerity in Europe pic.twitter.com/wj4bYck2BB
— Valérie Astruc (@ValerieAstruc) February 23, 2015



En anglais, Arnaud Montebourg a répondu à une des questions d'un étudiant sur la loi Macron, qui voulait savoir s'il l'aurait votée. «Je ne sais pas ce que j'aurais fait parce que je ne suis plus député. Certains ont dit que j'avais préparé cette loi. Oui, je l'ai préparée mais je ne suis pas allé jusqu'au bout. Ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas ma loi: c'est un projet de loi différent de celui que j'avais en tête», a-t-il répondu, comme l'a rapporté BFMTV.

La crainte de 800.000 chômeurs de plus

Un peu plus tard, Arnaud Montebourg a dit à la presse qu'il craignait que le quinquennat de François Hollande se termine «avec 800.000 chômeurs de plus» et avec «le Front National au bout du chemin», lançant un «appel solennel aux dirigeants européens» pour qu'ils cessent leur «politique suicidaire».

La semaine dernière, c'est sa compagne, Aurélie Filippetti qui donnait une conférence à l'université de New York et Arnaud Montebourg était l'un de ses auditeurs.