Motion de censure: «L’UMP est dans une obsession de revanche»

INTERVIEW C'est ce qu'estime Pouria Amirshahi, député PS des Français établis à l'étranger, et frondeur qui ne votera pas la motion de censure ce jeudi...

Propos recueillis par Anne-Laëtitia Béraud

— 

Pouria Amirshahi, en 2009. 
Pouria Amirshahi, en 2009.  — OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP

De notre journaliste à l'Assemblée nationale,

Une motion de censure déposée par l'UMP et l'UDI, et soutenue par quelques députés d'extrême gauche, a été déposée contre le gouvernement après le recours à l'adoption sans vote de la loi Macron. Entretien à l'Assemblée nationale avec le député PS frondeur Pouria Amirshahi à propos de  ce vote exceptionnel...

Quelle est votre position  aujourd’hui ?

Il y a depuis des semaines, depuis des mois, un débat. Et ce débat s’impose, car nous ne sommes plus en 2012, et les idées de 2012 sont loin. Ce débat est simple : Est-ce qu’il y a des choses à corriger aujourd'hui pour lutter contre les inégalités et rendre notre économie performante ?

>> L'interview d'un député de l'opposition sur cette motion de censure, Patrick Ollier

Que demandez-vous?

Je demande qu’on ait le temps de discuter de ces mesures. Quand [l’économiste américain] Joseph Stiglitz ou [l’économiste français] Thomas Piketty font des propositions, tout le monde trouve cela formidable, et quand cela vient de la part de députés, on les appelle les frondeurs. Ça suffit. Peut-on discuter tranquillement des propositions que nous faisons?

>> Tous les événements à l'Assemblée nationale sur cette motion de censure, ce jeudi

Et alors?

Je vois que la France souffre d’énervement dès qu’il y a un désaccord. C’est dommage. Je suis sûr que si l’on enlève l’énervement on peut discuter tranquillement pour trouver un meilleur compromis pour muscler notre économie ou encore sortir huit millions de Français de la pauvreté. Faisons un effort.

>> L'interview d'un député PS très remonté contre les frondeurs, Christophe Caresche

Quel sera votre vote concernant la motion de censure?

En conscience je ne voterai pas cette motion de censure qui est celle de l’UMP, qui est dans une obsession de revanche.