Profanation de tombes juives: «Ce qui s’est passé est insupportable», estime Manuel Valls

ANTISEMITISME Le Premier ministre est revenu sur la profanation des tombes du cimetière juif de Sarre-Union (Bas-Rhin) et sur les déclarations de Roland Dumas...

Fabrice Pouliquen

— 

French Prime Minister Manuel Valls speaks as he attends a meeting held at the regional  Council of the Centre-Val de Loire to sign a "contrat de plan Etat-Region 2015-2020" (CPER or State-Region plan contract) with President of the Regional Council of the Centre-Val de Loire Francois Bonneau in Orleans, on February 6, 2015/REVELLI-BEAUMONT_150305/Credit:Revelli-Beaumont/SIPA/1502081511
French Prime Minister Manuel Valls speaks as he attends a meeting held at the regional Council of the Centre-Val de Loire to sign a "contrat de plan Etat-Region 2015-2020" (CPER or State-Region plan contract) with President of the Regional Council of the Centre-Val de Loire Francois Bonneau in Orleans, on February 6, 2015/REVELLI-BEAUMONT_150305/Credit:Revelli-Beaumont/SIPA/1502081511 — SIPA

Le Premier ministre était dans les locaux du conseil régional d’Île-de-France, ce lundi après-midi aux côtés de Jean-Paul Huchon, le président de la région Île-de-France pour la signature du Contrat de plan Etat-Région. Manuel Valls, qui n’a pas échappé aux questions liées à la profanation de 250 tombes au cimetière juif de Sarre-Union dans le Bas-Rhin, a rappelé que «l’enquête se déroule sous l’autorité du parquet. Je veux publiquement saluer le travail des forces de l’ordre. Il semblerait que des individus très jeunes ont été arrêtés», a-t-il poursuivi.

Un réveil des consciences trop tardif contre l'antisémitisme?

Selon le Premier ministre, «ce qui s’est passé est insupportable et doit déboucher sur des sanctions exemplaires. […] La mobilisation de nos compatriotes, de nos concitoyens, n’a pas été suffisante après les crimes de Mohamed Merah. Elle ne l’a pas été non plus après les graves violences subies par une famille juive de Créteil [en décembre dernier]. Il a fallu qu’il y ait les meurtres de journalistes de Charlie Hebdo, de policiers de Juifs à l’hypercasher pour qu’il y ait un réveil des consciences.»

Manuel Valls a aussi dénoncé ce lundi les propos de Roland Dumas «qui ne font pas honneur à la République», après que l'ex-ministre PS eut affirmé que le Premier ministre était «probablement» sous influence juive.