Un député PS fait le lien entre la profanation des tombes et le score du FN

POLITIQUE Philippe Bies a suscité des réactions indignées...

F.V.

— 

Logo du FN
Logo du FN — DAMOURETTE/SIPA

Le député PS du Bas-Rhin, Philippe Bies, a fait un lien sur Twitter entre la profanation  de centaines de tombes dans le cimetière juif de Sarre-Union, dans la région, et la progression du Front National aux dernières municipales. «C'est sans doute une coïncidence mais le FN a fait près de 41% aux dernières municipales à Sarre-Union», a-t-il écrit, suscitant des réactions indignées. Parmi elles, celle de Baptiste Pierre, conseiller municipal de Sarre-Union et secrétaire départemental du Front National Jeunesse du Bas-Rhin, qui juge ces «insinuations insultantes pour les électeurs de Sarre-Union»..

Sur son mur Facebook, où il a publié la même phrase, un des «amis» de Philippe Bies lui répond : «Philippe, je ne pense pas que l'on peut rejeter la faute sur une communauté en particulier, qu'elle soit religieuse ou politique. Le contexte ne s'y prête pas, il s'agit d'un acte odieux d'une personne en marge de toute valeur républicaine. Aucun parti n'incite à de tels actes.» «Aucun parti n'incite a de tels actes " ?? C'est une blague», rétorque Philippe Biès.

Peu après, le député ajoute sur son mur Facebook : «Je ne fais aucun amalgame je rappelle un fait incontestable et bien ancré. Cela évidemment ne fait pas de tous les habitants des fachos. J'y ai même de la famille et connais très bien l'histoire de cette partie de la région... Donc on se calme svp»

Réaction officielle sans mention du FN

Il a depuis publié une réaction sur son site officiel, sans mentionner le FN. Il précise en revanche : «Ce n’est pas la première fois qu’un cimetière juif est touché dans notre région, c’est d’ailleurs celle où les profanations sont les plus nombreuses. C’est déjà la troisième fois que le cimetière juif de Sarre Union fait l’objet de ce type d’acte lâche et inqualifiable.»