Législative partielle dans le Doubs: François Fillon en faveur du «ni-ni»

POLITIQUE Pour lui, «impossible» de voter PS...  

M.P. avec AFP

— 

François Fillon le 2 décembre 20104 à Paris
François Fillon le 2 décembre 20104 à Paris — Lionel Bonaventure AFP

François Fillon s'est déclaré en faveur du «ni-ni», ni FN ni PS pour le second tour de l'élection législative partielle du Doubs, jugeant «impossible de voter PS», mardi devant le groupe UMP à l'Assemblée, ont indiqué à l'AFP plusieurs participants.

«Pas de complaisance avec le FN, pas d'indulgence avec le PS», a déclaré l'ancien Premier ministre, pour qui il est «impossible de voter pour le PS».

A l'inverse de Juppé

L'ex-Premier ministre intervient après qu'Alain Juppé, son adversaire déclaré à la primaire UMP, a indiqué que s'il était électeur dans le Doubs, il voterait PS pour «faire barrage» au FN. Et avant que Nicolas Sarkozy, le président de l'UMP, n'arrête la position officielle de l'UMP ce mardi soir, après d'ultimes débats.

Le candidat UMP éliminé au premier tour, les électeurs auront le choix entre le candidat PS et la candidate FN dimanche prochain, pour trouver un successeur à l'ex-ministre Pierre Moscovici.