Conférence de presse de François Hollande: Education, valeurs républicaines au menu

POLITIQUE le Président veut que ce rendez-vous avec les journalistes soit une «occasion de revenir sur les événements dramatiques du mois de janvier…

Audrey Chauvet
— 
François Hollande à l'Elysée, le 30 janvier 2014.
François Hollande à l'Elysée, le 30 janvier 2014. — Michel Euler/AP/SIPA

Education, engagement, égalité des territoires entre villes et banlieues, valeurs républicaines: le menu de la cinquième conférence de presse du quinquennat de François Hollande est chargé. Ce jeudi, le Président veut que ce rendez-vous avec les journalistes soit une «occasion de revenir sur les événements dramatiques du mois de janvier et sur leurs suites et de rappeler les priorités de l'année 2015 à la lumière de ces événements», a indiqué l’Elysée. 

«Réserve citoyenne» ou service civique

D’après Europe1, François Hollande devrait annoncer la création d’une «réserve citoyenne» : tout citoyen pourrait devenir réserviste des services publics civils. Education nationale, ministère de la Santé, des personnes âgées ou du handicap: chacun pourra s’engager à donner un peu de temps aux services publics. Contrairement à ce que réclament de nombreux élus UMP, le service civique ne devrait pas devenir obligatoire. Le président devrait toutefois annoncer une augmentation du budget consacré au service civique avec pour objectif de signer 200.000 à 300.000 services civiques avant la fin du quinquennat, soit deux à trois fois plus que prévu.

Renforcement de l’enseignement du français

Sur le volet éducation, François Hollande devrait annoncer une réorganisation de l’enseignement de la langue française, selon Europe1. L’évaluation des capacités de lecture et d’écriture à la fin de l’école primaire devrait être renforcée et ouvrir des possibilités de soutien pour les élèves en difficulté. Le nombre d’heures de français devrait être augmenté au collège et les tout-petits pourraient avoir des exercices de vocabulaire dès la crèche. Pour peaufiner ses annonces sur les banlieues, le dialogue social et l’école, François Hollande a rencontré la semaine dernière plusieurs responsables d'établissements scolaires et consulté plusieurs élus de banlieue, dont les maires de Grigny (Essonne) et de Sarcelles (Val-d'Oise).

Grèce, Syrie, Irak...

Malgré la lourde actualité nationale, les questions internationales seront les premières évoquées par le chef de l'Etat durant la séance de questions-réponses avec les journalistes. La visite à Paris ce mercredi du nouveau premier ministre grec Alexis Tsipras devrait être évoquée, ainsi que la crise en Ukraine et la lutte contre le terrorisme en Syrie, en Irak et au Sahel. Le président voudrait mettre en valeur «la place particulière» et le «rôle» de la France dans le monde, d'après son entourage. En bonus, François Hollande devrait donner quelques précisions sur l'organisation de la conférence des Nations unies sur le climat à Paris en décembre.