Législatives dans le Doubs: Le FN en tête, le PS résiste

POLITIQUE L'UMP a été éliminée...

T.L.G. avec AFP
— 
Sophie Montel candidate du Front National et son colistier Jacques Ricciardetti le 1er février 2015 à Fesches-le-Châtel
Sophie Montel candidate du Front National et son colistier Jacques Ricciardetti le 1er février 2015 à Fesches-le-Châtel — Sebastien Bozon AFP

Un scrutin test. La démission de Pierre Moscovici, qui a rejoint la Commission européenne en novembre, entraînait la tenue d’une législative partielle dans la 4e circonscription du Doubs. Les candidats du FN et du PS se sont qualifiés ce dimanche pour le second tour de la législative, dans une semaine, alors que l'UMP a été éliminée. Décryptage.

Le FN en tête

Sans surprise, la candidate frontiste Sophie Montel, qui a reçu Marine Le Pen vendredi, est arrivée nettement en tête à l’issue du premier tour, avec 32,6% des voix. Aux législatives de juin 2012, la candidate du FN avait obtenu 23,87% des voix au premier tour et 24,47% au second. Elle n'est toujours pas assurée d'obtenir une réserve de voix conséquente dans une semaine. «Je suis très satisfaite, nous avions effectivement senti une bonne dynamique sur le terrain et ce résultat confirme notre bon ancrage» dans cette circonscription, a-t-elle indiqué.

Le PS fait de la résistance

Frédéric Barbier, ex-suppléant de Pierre Moscovici à l’Assemblée nationale, dément les pronostics et se qualifie pour le second tour, avec 28,85% des suffrages. Le candidat PS, qui faisait face à quatre autres candidats de gauche au premier tour (EELV, Front de gauche, LO, communiste), a visiblement bénéficié du regain de popularité de l'exécutif après les attentats de janvier.

Il a appelé les électeurs à se rassembler «de façon à ce que le 8 février, tous ensemble dans l'unité, (...) celle que nous avons connue le 11 janvier autour des valeurs de la République, qu'ils nous retrouvent toutes et tous pour que le 8 février, la démocratie l'emporte dans cette quatrième circonscription du Doubs». Les écologistes ont appelé dans la soirée à voter pour le candidat socialiste.

L'UMP éliminée

C’est un échec cuisant pour le parti de Nicolas Sarkozy. Le candidat UMP Charles Demouge, qui bénéficiait du soutien de l'UDI et de l'absence de candidat MoDem, est éliminé dès le premier tour. Le parti donnera sa position pour le second tour de la législative partielle dans le Doubs mardi à l'issue de son bureau politique, a indiqué son porte-parole Sébastien Huyghe. Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a exhorté l'UMP à adopter «une position claire et sans ambiguïté» pour le second tour.

Appel à l'unité

Le gouvernement et le PS ont appelé l'UMP au rassemblement républicain derrière le candidat socialiste qui sera opposé au Front national dimanche au second tour de la législative partielle dans le Doubs. Frédéric Barbier est «désormais le candidat de tous les républicains» a tweeté le Premier ministre Manuel Valls.

Bravo à Frédéric Barbier pour sa qualification au 2nd tour dans le #Doubs. Il est désormais le candidat de tous les républicains. #circo2504
— Manuel Valls (@manuelvalls) February 1, 2015



Si l'UMP n'a pas encore dévoilé de consigne de vote, l'UDI a d'ores et déjà appelé à voter pour le candidat socialiste. Jean-Christophe Lagarde, le président du parti, estime que «l'élection d'une député d'extrême droite au programme xénophobe et démagogique serait une mauvaise nouvelle».

Dans le Doubs, abstiens-toi

Le scrutin n’a pas mobilisé les électeurs. Une heure avant la fermeture des bureaux de vote, la participation n'était que de 34,45% dans cette circonscription, qui compte un peu plus de 67.000 inscrits. Au final, 60,4% des électeurs ont boudé les urnes.