Sarkozy impatient d'en finir avec l'Union nationale d'Hollande

POLITIQUE L'ancien président est pressé de tourner la page...  

William Molinié

— 

Nicolas Sarkozy au siège de l'UMP à Paris le 7 janvier 2015.
Nicolas Sarkozy au siège de l'UMP à Paris le 7 janvier 2015. — CAU ANTOINE/SIPA

Du «off», certes, mais en politique, il faut savoir lire entre les lignes. L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy se dit en coulisse fatigué de «l'esprit du 11 janvier», jour de mobilisation en mémoire des 17 victimes des attaques terroristes à Paris.

Selon Le Canard enchaîné, le patron de l'UMP en aurait plus qu'assez de l'Union nationale prônée par François Hollande. «Et puis, son union nationale, à Hollande, ça commence à me courir!», aurait-il ainsi dit en privé.

«Je préfère aller voir les flics»

Par ailleurs, le palmipède rapporte qu'il avait été convié aux 70 ans de l'Agence France Presse, lundi soir. Mais il aurait préféré se rendre à la soirée des 20 ans du syndicat de police Alliance, réputé proche de la droite.

«La liberté de la presse, oui, d'accord, c'est bien gentil, mais, franchement, je préfère aller voir les flics», aurait-il ainsi dit.

Sur France 2 ce soir

Il faut dire qu'avec le bond historique de François Hollande passant de 19 à 40% d'opinions favorables, Nicolas Sarkozy a de quoi de sentir un poil étriqué.

L'ancien président sera sur France 2 ce mercredi soir. Pour enterrer définitivement l'Union nationale?