Front national: Ce que va dire Marine Le Pen pour 2015

POLITIQUE La présidente du Front national doit tracer, lors de ses vœux vendredi, les principaux axes du parti en 2015…

Anne-Laëtitia Béraud
— 
La présidente du Front National Marine Le Pen s'exprime devant la presse le 9 janvier 2015 après son entrevue à l'Elysée avec François Hollande
La présidente du Front National Marine Le Pen s'exprime devant la presse le 9 janvier 2015 après son entrevue à l'Elysée avec François Hollande — Patrick Kovarik AFP

A moins de vingt-quatre heures des vœux de Marine Le Pen à la presse, vendredi, 20 Minutes vous détaille les points évoqués par Marine Le Pen pour la nouvelle année. Terrorisme, immigration, économie, élections, tour d’horizon des principaux sujets du parti pour 2015.

  • Le retour sur les attentats en France

Les événements terroristes survenus dans le pays seront rappelés par la présidente du FN vendredi… quitte à revenir sur la «non-invitation» du parti à la marche de dimanche à Paris «récupérée par [les] partis», selon elle. A cette occasion, les leitmotivs du parti seront ressassés: La lutte contre «le fondamentalisme islamique», l’immigration, mais aussi le retour aux frontières nationales avec la suspension des règles européennes de circulation (les «accords Schengen»). Devant le Parlement européen à Strasbourg, mardi, Marine Le Pen est revenue sur ce point, expliquant notamment que «l'Europe nous a affaiblis en imposant une ouverture totale des frontières». 

Le Qatar devrait être également visé ce vendredi. Le pays est accusé par le parti de «financer le terrorisme». Une critique qu’a encore formulée l’eurodéputée lundi sur iTélé. Elle a notamment jugé que l’«on ne peut pas continuer à accepter d'avoir des relations privilégiées avec le Qatar dont tout le monde sait, à part peut-être Laurent Fabius et Nicolas Sarkozy, qu'il finance le terrorisme et les fondamentalistes islamistes».

  • Les échecs, supposés, du gouvernement et de l’opposition

Passage obligé des vœux, Marine Le Pen va critiquer la politique menée par le gouvernement, et l’inertie supposée de l’UMP. La diatribe pourrait s’inspirer de la vidéo de ses vœux aux militants, le 31 décembre sur le site du FN. «Rien ne changera [en 2015] avec ces responsables qui nous ont déjà tant trahis», assure-t-elle. «François Hollande n'a pas écouté votre demande pressante de changement», et l'UMP est «bien en peine pour trouver une nouvelle idée: son programme est appliqué chaque jour par le PS». Les «politiques d’austérité» menées par l’exécutif devraient être également évoquées. Elle a notamment déploré lundi sur iTélé «les politiques d'austérité qui visent nos services de police, nos services de renseignement et l'armée».

  • Les élections en perspective

Selon la présidente du FN, la dynamique électorale après la série d’attentats qui a endeuillé la France sera favorable pour le parti. «Notre message est plus audible maintenant car les Français voient que nous avons été vilipendés pour avoir prévu ce que nous vivons», a ainsi expliqué Marine Le Pen au Monde le 13 janvier. Une dynamique que les Français devront «consolider» lors des élections départementales de mars, puis des régionales de décembre 2015, explique Marine Le Pen dans ses vœux en vidéo. Dans cet objectif, la frontiste appellera à de nouveaux «ralliements» politiques de «patriotes».