Bébé rom à Champlan: Marine Le Pen voit dans le refus d'inhumer l'enfant «un défaut d'humanité»

POLEMIQUE L'eurodéputée a parlé d'une «bien triste affaire...

20 Minutes avec AFP

— 

Marine Le Pen le 29 novembre 2014 à Lyon
Marine Le Pen le 29 novembre 2014 à Lyon — Jeff Pachoud AFP

Marine Le Pen, présidente du Front national, a vu lundi un «défaut d'humanité» dans le refus d'inhumer un bébé rom dans la commune de Champlan (Essonne). Interrogée par France Info, l'eurodéputée a parlé d'une «bien triste affaire, lorsque la bureaucratie fait perdre le sens de la compassion».

«L'erreur administrative» plaidée

Elle-même aurait-elle accepté cette inhumation? «Mais évidemment ! C'est une erreur de la part de ce maire qui est dramatique, c'est un défaut d'humanité», selon Marine Le Pen.

Accusé par une association, critiqué par des élus et même par le Premier ministre pour avoir refusé l'inhumation d'un bébé rom dans le cimetière de sa commune, le maire de Champlan a finalement plaidé «l'erreur administrative» et présenté dimanche soir ses excuses à la famille.