Réactions aux voeux de François Hollande: «Une nouvelle étape du chemin de croix des Français»

POLITIQUE À l'image du député UMP Christian Estrosi, les voeux du président de la République François Hollande ont recueilli de nombreuses réactions...

Jean-Luc Mounier

— 

Christian Estrosi à Nice, le 16 mars 2014
Christian Estrosi à Nice, le 16 mars 2014 — Valery Hache AFP

François Hollande avait promis des «voeux combatifs». Les réactions à l'allocution du président de la République le sont tout autant. Côé gouvernement, sans surprise les ministres et secrétaires d'Etat qui se sont exprimés soutiennent les déclarations du président de la République.

>> A lire: Hollande demande de la «confiance» contre le «découragement»

Le Premier ministre y est allé de son tweet de soutien, vantant «l'audace» et la «détermination» de François Hollande:

La secrétaire d'Etat chargée de la Famille, des Personnes Agées et de l'Autonomie Laurence Rossignol a elle aussi apporté son soutien complet au Président, louant... sa combativité:

Sur la question de l'écologie, François Hollande a convaincu le co-président du groupe écologiste à l'Assemblée nationale François de Rugy qui a salué la conclusion ambitieuse du Président:

L'UMP, le centre et le FN dénoncent « l'échec » de la politique gouvernementale

Sans surprise, le discours de François Hollande n'a pas convaincu l'opposition qui a dégainé rapidement les critiques sur le bilan du Président. Le député-maire de Nice Christian Estrosi a même qualifié de «chemin de croix» ce bilan à mi-mandat:

Le maire de Bordeaux Alain Juppé, lui, a tourné en dérision le côté «combatif» de François Hollande revendiqué par ses partisans, s'étonnant qu'on puisse s'en «esbaudir».

Pour l'ancienne ministre Rama Yade (UDI), les mots prononcés par le Président ont tout simplement «sonné creux»:

Le vice-président du Front national Florian Philippot, interrogé par BFM TV, a fait part de son «accord sur les intentions (du Président)» avant de nuancer: «Mais il fait l'inverse de ce qu'il dit. Sur le fond il faut du changement et ouvrir les grands débats comme le patriotisme économique notamment».

Le «coup de jeune» de la loi Macron ne passe pas à l'extrême gauche

Les déclarations de François Hollande sur la future loi Macron ont suscité plusieurs critiques à l'extrême gauche. Le membre du Parti de Gauche Jean-Luc Mélenchon semble avoir guère apprécié le «bavardage» du Président:

Le secrétaire national du PCF Pierre Laurent a quant à lui choisi le registre Dalida pour commenter les voeux du Président: