Attaques de Joué, Dijon et Nantes: Marine Le Pen ironise sur le silence de Nicolas Sarkozy

POLITIQUE La présidente frontiste s’interroge sur l'absence de Nicolas Sarkozy après les drames de Joué-lès-Tours, Dijon et Nantes…

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Marine Le Pen, présidente du Front national, le 22 décembre 2014 à Paris.
Marine Le Pen, présidente du Front national, le 22 décembre 2014 à Paris. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

L’UMP raillée par le Front national pour son silence après les drames à Joué-les-Tours, à Dijon et à Nantes. A la différence du gouvernement ou du parti frontiste, l’organisation présidée par Nicolas Sarkozy semble avoir peu communiqué sur ces événements. Un silence dont s’est émue Marine Le Pen ce mardi matin. Dans un tweet, la présidente du Front national a ironisé: 


Si Nicolas Sarkozy n’a pas personnellement réagi, l’organisation politique a cependant communiqué. Dimanche, Bruno Beschizza, maire d'Aulnay-sous-Bois, a «demandé à ce que toute la lumière soit faite sur le profil réel de [l’agresseur]». Lundi, Sébastien Huyghe, porte-parole de l'UMP, a qualifié lors d’un point presse hebdomadaire les attaques de Joué-lès-Tours et Dijon de «phénomènes inquiétants», tout en estimant qu’«il ne faut pas tomber dans la psychose».

>> Notre live, ce mardi, sur toutes les réactions après ces drames

Contacté mardi par 20 Minutes, le porte-parole de l’UMP Sébastien Huyghe a expliqué le silence du président de l'UMP par le fait que «Nicolas Sarkozy n'a pas vocation à réagir sur tous les faits divers, et d'affoler les Français à propos de ces événements».

La dernière apparition de Nicolas Sarkozy remonte à samedi soir au Parc des Princes, à l’occasion du match PSG-Montpellier. Selon RTL, Nicolas Sarkozy est parti au Maroc pour les fêtes de fin d'année, avant un retour sur le terrain «début janvier» pour rencontrer les militants UMP. Pour Sébastien Huyghe, si la situation l'imposait, l'ancien chef d'Etat réagirait même depuis l'étranger. Quant à l'accusation de Marine Le Pen visant l'ex-chef de l'Etat, le porte-parole de l'UMP a estimé que «la présidente du FN s'excite toute seule dans une polémique stérile».

Edit 14h52: L'entourage de Nicolas Sarkozy a souligné auprès de 20 Minutes que l'ancien président «n'a pas à réagir systématiquement à l'actualité. Il est dans la construction d'une équipe qui parle au nom de l'UMP.» Quant à sa réaction à la mort de Jacques Chancel, ce mardi, «Nicolas Sarkozy s'est exprimé à titre personnel, et non en tant que président de l'UMP».