Video. La classe politique dénonce la révélation de l'homosexualité de Florian Philippot

REACTIONS «Closer» parle du vice-président du Front national dans son dernier numéro...

M.P.

— 

Florian Philippot, vice-président du Front national, au siège de son parti à Nanterre le 26 mai 2014
Florian Philippot, vice-président du Front national, au siège de son parti à Nanterre le 26 mai 2014 — Stephane de Sakutin AFP

Cette fois, il fait l'unanimité. L'élu FN Florian Philippot a été «outé» par le magazine people Closer, qui révèle son homosexualité dans son numéro de ce vendredi. 

 

Une initative qui a provoqué les critiques de la classe politique, qui rappelle le droit à la vie privée auquel peut prétendre toute personnalité.

Ainsi, le député PS Nicolas Bays s'indigne:

Florian Philippot, qui n'a pas réagi pour le moment, peut compter sur le soutien de Louis Aliot, également vice-président du FN et compagnon de Marine Le Pen, ainsi que cette dernière:

 

Marine Le Pen, elle, a réagi ce vendredi matin sur Europe 1: «C'est une atteinte très grave aux libertés individuelles. Ce type de comportement est insupportable. Je le dis quand cela touche Florian Philippot comme quand ça touche François Hollande. La vie privée est sacrée.»

A l'UMP, un élu «outé» lui aussi par un média, soutient Florian Philippot:

Et d'analyser:

Françoise Degois, ex-conseillère de Ségolène Royal, a également dénoncé le magazine people:

Au Front de gauche aussi, on condamne Closer:

Finalement, la seule nuance vient peut-être de l'élu communiste à la mairie de Paris, qui prône le «coming out» pour éviter la pratique de l'«outing». Lui, avait révélé son homosexualité en 2011.