Concessions autoroutières: Manuel Valls veut une «remise à plat totale», n'exclut «aucune solution»

POLITIQUE Pour redonner du pouvoir d'achat aux Français...

M.P. avec AFP

— 

Le Premier ministre Manuel Valls (g) et le ministre de l'Economie Emmanuel Macron quittent l'Elysée le 10 décembre 2014
Le Premier ministre Manuel Valls (g) et le ministre de l'Economie Emmanuel Macron quittent l'Elysée le 10 décembre 2014 — Martin Bureau AFP

Manuel Valls a dit vouloir une «remise à plat totale» des concessions d'autoroutes et «n'exclut aucune solution».

Manuel Valls, qui répondait à l'Assemblée nationale à une question du député (PS) Jean-Paul Chanteguet sur la possibilité de voir l'État «recouvrer sa pleine souveraineté sur le service public autoroutier », a aussi indiqué qu'il souhaitait voir les négociations en cours entre le gouvernement et les sociétés concessionnaires aboutir «avant la fin de l'année».

Cette annonce intervient alors que 152 députés PS ont écrit au Premier ministre pour lui demander de racheter les concessions d'autoroutes, alors que plusieurs rapports  ont mis en valeur la «la rente» des autoroutes. Ségolène Royal est déjà montée au créneau pour réclamer une baisse des péages mais jusque-là, d'autres ministres avait mis en avant les contrats très bien ficelés qui lient l'Etat à ces concessionnaires.