«Si un tel débat doit avoir lieu, ce sera à la télé»

— 

 
  — no credit

François Bayrou a proposé d’organiser un débat à quatre sur le web. Ségolène Royal et Jean-Marie Le Pen sont partants, pas Nicolas Sarkozy. Pour Vincent Feltesse, secrétaire national du PS chargé des nouvelles technologies, si un tel débat doit avoir lieu, ce sera «plus vraisemblablement à la télévision».

Nicolas Sarkozy a dit non, mais Ségolène Royal est donc partante pour croiser le fer avec ses adversaires sur le net?
Elle l’a dit et répété, elle est prête à débattre avec les autres candidats n’importe où. Que ce soit sur l’Internet ou ailleurs. Pour Nicolas Sarkozy, il semble que ce soit une constante chez lui de refuser tout débat.

Vous pensez sincèrement qu’un tel débat peut s’organiser sur l’Internet?
Honnêtement, non. Si un tel débat entre les quatre doit avoir lieu, il se tiendra plus vraisemblablement à la télévision, question d’audience. Dans une campagne présidentielle, il faut s’adresser à l’ensemble des Français. Et aujourd’hui, l’Internet ne peut pas lutter avec la télévision. Quant aux problèmes de temps de paroles, les chaînes peuvent très bien organiser plusieurs débats si elle le souhaitent.


Que Bayrou, qui surfe beaucoup sur le «l’esprit blog» ait suggéré l’idée le premier, ça vous agace?
L’idée circule depuis un moment chez les blogueurs, notamment chez Agoravox. François Bayrou n’a fait que tendre l’oreille. Quant à notre stratégie Internet, il n’y a qu’à regarder la fréquentation des sites du PS ou l’audience des vidéos en ligne: Ségolène Royal est loin d’être mal positionnée.


A venir, le point de vue de l’UMP