Bayrou ne renonce pas à son débat sur l’Internet

— 

François Bayrou – Il est battu à Pau
François Bayrou a reconnu sa défaite.sa défaite à «300 voix près, soit 1% des suffrages». Plus de détails ici...
François Bayrou – Il est battu à Pau François Bayrou a reconnu sa défaite.sa défaite à «300 voix près, soit 1% des suffrages». Plus de détails ici... — Martin Bureau AFP/Archives

François Bayrou tient à son grand débat à quatre sur l’Internet. Sur France Info mercredi matin, il a dit espérer que «la pression des citoyens» fera revenir Nicolas Sarkozy sur son refus. «Je trouve que ce n'est pas logique et pas civique de sa part de dire non», ajoute Bayrou.

La veille, le patron de l’UMP a en effet décliné l’invitation du candidat centriste à venir débattre sur le web avec Jean-Marie Le Pen, Ségolène Royal, alors que ces derniers s’y sont dit favorables. «Nous sommes à quinze jours du premier tour, je crois qu'il faut laisser les Français choisir les deux candidats pour le deuxième tour, et à ce moment-là il y aura des débats», a dit Nicolas Sarkozy devant la presse, avant de se rendre à une réunion publique à Lanester, près de Lorient.

Un espace «pas limité» pour la parole

Pour justifier son refus, Nicolas Sarkozy a critiqué la proposition de François Bayrou, expliquant qu’il s’agissait là de «contourner les règles» d'égalité fixées par le CSA, tout en reconnaissant qu’elles n’étaient «pas bonnes» et qu’il faudrait «sans doute les changer».

François Bayrou ne conteste pas vouloir profiter de l’absence de règles sur le net, soulignant que l’Internet est en effet un espace «qui n’est pas limité» par l’égalité du temps de parole, contrairement à la télévision ou à la radio –argumenté soulevé par Nicolas Sarkozy pour refuser un débat sur les médias traditionnels, le jugeant impossible à 12 candidats.

Mais si le candidat de l’UMP ne change pas d’avis, François Bayrou estime qu’il serait «impossible, inimaginable d'avoir un débat dont Nicolas Sarkozy serait absent».

De nombreux médias Internet ont proposé leurs services dans l’oganisation de ce débat : 20minutes, RMC, Marianne, Agoravox, des blogs comme le Benito Report, Chistophe Ginisty, Embruns, etc… Même Daniel Schneidermann se pose en organisateur.
Contacté par 20minutes.fr, Nicolas Voisin a accepté de couvrir l'événement en vidéo. Vous pouvez d'ailleurs d'ores et déjà lui poser vos questions sur le sujet...