Législatives partielles: Le Parti socialiste prend une nouvelle claque

ELECTION Dans la 3e circonscription de l'Aube, l'UMP Gérard Menuel est arrivé en tête dimanche...

M.P.
— 
Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, le 23 octobre 2014 à Paris
Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, le 23 octobre 2014 à Paris — Patrick Kovarik AFP

Encore un résultat catastrophique pour le PS, avec une élimination dès le premier tour d'une législative partielle. Dans la 3e circonscription de l'Aube, l'UMP Gérard Menuel est arrivé en tête dimanche avec 40,76% des voix, devant le candidat du FN Bruno Subtil avec 27,64%, éliminant de fait le candidat du PS, qui a recueilli moins de 15% des voix. C'est la quatrième fois depuis mai 2012 que le PS est éliminé dès le premier tour d'une partielle.

Par ailleurs, l'abstention a atteint un taux record, à 75,37%. Cette élection était organisée pour trouver une successeur à François Baroin, désormais sénateur. Gérald Menuel est l'adjoint aux finances de ce dernier à Troyes et son suppléant depuis 1993.

«Le système politique est mort»

Si cette circonscription est acquise à la droite, le PS est en droit de s'inquiéter: par rapport aux législatives de 2012, le candidat socialiste Olivier Girardin, a perdu près de 14 points. Il est devancé par le candidat FN dans tous les cantons, sauf dans celui de la Chapelle-Saint-Luc dont il est maire et où il arrive en tête. Et la gauche est partie divisée au premier tour, présentant cinq candidats au total, qui représentent à peine 30% des suffrages.

Un résultat dur à avaler pour le candidat socialiste qui, sur son compte Twitter, a relevé: