Roselyne Bachelot dénonce le «comportement inapproprié» de Nicolas Sarkozy

UMP Faute d'une victoire de François Fillon à la primaire UMP, l'ex-ministre a dit qu'elle s'accommoderait bien d'Alain Juppé ou de Bruno Le Maire...

20 Minutes avec AFP

— 

Roselyne Bachelot, le 22 octobre 2013.
Roselyne Bachelot, le 22 octobre 2013. — MEUNIER AURELIEN/SIPA

L'ex-ministre UMP Roselyne Bachelot a déploré dimanche le «comportement inapproprié» de Nicolas Sarkozy, qui «ne peut pas s'abstenir d'attaquer» les gens, assurant que, faute d'une victoire de François Fillon à la primaire UMP, elle s'accommoderait bien d'Alain Juppé ou Bruno Le Maire.

«Il se nuit à lui-même»

«Si l'on regarde la dynamique de la campagne» pour la présidence de l'UMP, «à l'évidence, Nicolas Sarkozy a perdu des voix puisqu'il est parti de 85% pour atterrir à 64%», a déclaré sur Canal+ celle qui a quitté la politique pour devenir animatrice d'émissions télévisées.

«Le problème avec Nicolas Sarkozy, c'est qu'il ne peut pas s'abstenir d'attaquer» les gens, «il ne peut pas se retenir», a lancé l'amie de François Fillon.

«C'est sans doute pourquoi il a perdu 20% des voix dans la campagne: il a eu un langage ou un comportement inappropriés (...) Il se nuit à lui-même. Quand on fait de la politique, on ne la fait pas avec des soustractions, on la fait avec des additions», a-t-elle ajouté.

A la primaire pour la présidentielle de 2017, «je voterai pour François Fillon», «parce que c'est mon frère et que je l'aime», a-t-elle dit, «mais si Alain Juppé ou Bruno Le Maire gagnent cette primaire, franchement, ça m'ira».

Interrogée sur Marine Le Pen, elle a jugé que la présidente du Front national avait «un énorme talent politique». «Elle a le talent politique de tenir des discours adaptés selon les publics devant lesquels elle se trouve» et a une «stratégie très intelligente» d'avoir «très peu de porte-voix», en l'occurrence «Florian Philippot» et elle-même.