La gauche à son plus bas historique... si les législatives avaient lieu demain

SONDAGE Et la droite, UMP et UDI, raflerait près de 500 sièges...

M.P.

— 

Manuel Valls et François Hollande lors de la conférence environnementale le 27 novembre 2014 à l'Elysée à Paris
Manuel Valls et François Hollande lors de la conférence environnementale le 27 novembre 2014 à l'Elysée à Paris — Michel Euler Pool

Le scénario a de quoi effrayer tout sympathisant de gauche. Selon une étude CSA pour le Figaro diffusé mardi soir, l’UMP et l’UDI décrocheraient entre 485 et 505 sièges à l’Assemblée nationale si les législatives avaient lieu demain. Un record jamais atteint.

De même que le faible score de la gauche serait historique: PS, EELV et Front de gauche, à trois, n’obtiendraient qu’entre 56 à 66 sièges. Le FN, lui, pourrait enfin constituer un groupe parlementaire, avec une projection lui donnant entre 14 à 24 élus.

Pas de désir de gauche

Cette étude de l’institut CSA a été réalisé circonscription par circonscription, en se fondant sur les intentions de votes, donnant 24 % des voix à l'UMP, 23 % au FN, 18 % au PS, 12 % au centre, 8 % au Front de gauche et 7 % aux Verts.

Rappelons toutefois que François Hollande n'a semble-t-il pas dans l'idée de proposer des élections législatives dans les jours qui viennent mais la «photo» qu'il propose de l'opinion actuellement l'inquiètera probablement. Car si le PS s'effondre, il ne semble pas y avoir de «désir de gauche», comme le relève Bernard Sananès, le président de l'institut CSA.