Présidence de l'UMP: «Personne ne sera soumis» à l'UMP, assure Nicolas Sarkozy...«Je ne dirigerai pas seul cette formation»...

LIVE Tout juste élu président de l'UMP, Nicolas Sarkozy réalise sa première interview, ce dimanche soir au 20h. Revivez ces déclarations en live...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Nicolas Sarkozy, le 29 novembre 2014 à Paris.
Nicolas Sarkozy, le 29 novembre 2014 à Paris. — CHINE NOUVELLE/SIPA

Bienvenue sur le live de l'interview de Nicolas Sarkozy, élu samedi soir président de l'UMP, avec 64,5% des suffrages.

>> Merci d'avoir suivi ce live, il est désormais terminé. 

>> Qu'avez-vous pensé des déclarations de Nicolas Sarkozy. A-t-il raison? ou tort? Que pensez-vous de ce nouveau rassemblement? Dites-le nous dans les commentaires
20h27: Sur une candidature à la présidentielle 2017. 
«Je n’ai pas l’intention d’y apporter une réponse à cette question. Il n'y a pas de pas de présidentielle en 2014 ou 2015». 
20h24: A propos de la primaire 2016: Oui avec l'UDI, non avec Bayrou
«Il ne faut pas parler de primaire ouverte, mais de primaire» assure Nicolas Sarkozy. S'il est ouvert aux centristes de l'UDI, il a déjà évoqué qu'il ne s'alliera jamais avec François Bayrou «qui a fait élire Monsieur Hollande». 
«Il y aura une primaire ouverte, aussi bien organisée que l'élection qui vient d'avoir lieu» assure-t-il encore.
20h22: Nicolas Sarkozy revient les affaires, et accuse les médias
Aucun média n'a parlé de la mise en examen de l’ex-comptable de Mme Bettencourt pour faux témoignages, assure Nicolas Sarkozy. 
>> Ce qui est faux. 
 

 
20h20: «il faut trouver de nouvelles idées», sur le chômage, la sécurité...
«Vous aurez la parole» assure Nicolas Sarkozy, qui veut faire voter les militants de cette nouvelle organisation politique, via des référendums.
20h18: Création d'un comité d'anciens Premiers ministres, avec Dominique de Villepin
«Personne ne sera soumis» assure Nicolas Sarkozy à propos de ce rassemblement.
«Je n'ai pas l'intention de diriger cette formation politique seul» dit-il. «Je créerai un conseil des anciens premiers ministres, Dominique de Villepin a accepté d’en faire partie.» (mais sans Alain Juppé).
2017: «François Fillon a raison quand il parle de l'union n'est pas la soumission»
«Alain Juppé sifflé, cela m'est arrivé aussi», minimise-t-il.
20h15: Nicolas Sarkozy n'a «pas fait 100%, comme l'a fait Marine Le Pen, qui n'avait pas d'opposant. Quelle conception des élections»
Et paf, première attaque sur son adversaire politique. Il salue Bruno Le Maire, qui a été «[s]on ministre» rappelle-t-il, et est un «espoir». 
Nicolas Sarkozy évoque son projet de mettre en place un «rassemblement» politique, et le fait d'abandonner le sigle UMP. 
Il affirme que «la campagne a été digne.Il n'y a pas eu de polémique, il n'y a pas eu de bagarre»
20h12: Nicolas Sarkozy a de la compassion pour les sinistrés dans le sud-est de la France
Et de dire qu'aujourd'hui, il y a des blocages politiques qui empêchent d'améliorer la situation pour ces victimes...
20h: Début du journal, Nicolas Sarkozy sur le plateau de Claire Chazal sur TF1
Un plan montre le nouveau président de l'UMP, agitant nerveusement sa jambe...
19h52: Les sujets qui devraient être évoqués ce soir par Nicolas Sarkozy
-Il devrait revenir sur son score à l'élection, et féliciter ses concurrents Bruno Le Maire et Hervé Mariton.
-Il est attendu sur le «rassemblement» qu'il souhaite mettre en place, remplaçant l'UMP. Quelle est la vision de cet ensemble? Avec quelles structures? Et avec qui? 
-Quel sera les relations de ce «rassemblement» avec le centre? Avec le Modem de François Bayrou?
-S'il est attendu sur la primaire en 2016, Nicolas Sarkozy pourrait éviter le sujet, à peine 24h après son élection à la tête de la formation...

19h50: Bienvenue sur ce live 20 Minutes