François Baroin «étouffe dans cette ambiance de "Loft Story" ou de "Koh-Lanta" politique»

UMP «L’addition des réseaux sociaux et des médias en boucle crée un sentiment anxiogène et finit par institutionnaliser le Front national», déplore le nouveau sénateur...

M.B.
— 
L'ancien ministre de l'Economie et des Finances François Baroin à Paris le 6 avril 2013
L'ancien ministre de l'Economie et des Finances François Baroin à Paris le 6 avril 2013 — Kenzo Tribouillard AFP

Il a visiblement besoin de prendre l'air. François Baroin semble un peu dépité par la tournure que prend la vie politique nationale.

«J’étouffe dans cette ambiance permanente de "Loft Story" ou de "Koh-Lanta" politique. L’addition des réseaux sociaux et des médias en boucle crée un sentiment anxiogène et finit par institutionnaliser le Front national. Je ne mêle plus ma voix à ce système», explique à Paris Match celui qui a quitté les travées de l'Assemblée nationale après vingt ans de mandat pour rejoindre le Sénat.

D'ailleurs, contrairement à d'autres collègues, l'intéressé n'est pas un grand utilisateur de Facebook ou de Twitter. Dans les deux cas, son dernier message remonte au 10 juillet.

Baroin à Matignon en 2017? Il en rêve

Mais le toujours maire de Troyes (Aube) est visiblement toujours aussi friand de mandat puisqu'il vient de prendre la tête de l'Association des maires de France (AMF). Selon l'hebdomadaire, il se verrait bien devenir Premier ministre en 2017 si Nicolas Sarkozy revenait à l'Elysée.

Et il en profite pour lui tresser des lauriers alors que sa campagne pour prendre la tête de l'UMP ne se passe pas comme l'ancien chef de l'Etat l'aurait souhaité: «Il est courageux et s’est amélioré au fil de la campagne. Sarko est comme Federer qui n’aurait pas joué au tennis pendant trois mois, il manque de foncier et doit refaire ses gammes. Il a fait le plus dur.»

>> Présidence de l'UMP : Les cinq erreurs de campagne de Nicolas Sarkozy