VIDEO. Jean-Marie Le Pen voudrait la «guillotine» pour le jihadiste Hauchard

DERAPAGE «L'égorgement est le mode habituel d'exécution et de meurtre et de crime dans le monde musulman», a déclaré le président d'honneur du FN dans une vidéo...

20 Minutes avec AFP

— 

Le fondateur du Front national Jean-Marie Le Pen à Saint-Cloud le 25 mai 2014
Le fondateur du Front national Jean-Marie Le Pen à Saint-Cloud le 25 mai 2014 — Fred Dufour AFP

Le président d'honneur du FN, Jean-Marie Le Pen, aimerait la «guillotine» pour le jihadiste français Maxime Hauchard, un des bourreaux qui ont décapité à visage découvert 18 soldats syriens.

«Oui, j'ai un centre éducatif tout trouvé pour lui, c'est la guillotine, n'est-ce pas ?», commente-t-il dans son journal de bord vidéo hebdomadaire publié vendredi. «C'est très clair. Une manière plus propre de couper la tête que celle qu'il emploie lui-même», ajoute-t-il.

Retrouvez la vidéo en intégralité en cliquant ici.

Le président d'honneur du FN,faisait allusion aux propos de l'ancienne ministre UMP, Valérie Pécresse, qui avait proposé de placer les jihadistes revenant en France dans des «centres de désendoctrinement». «L'égorgement est le mode habituel d'exécution et de meurtre et de crime dans le monde musulman, on a bien vécu ça en guerre d'Algérie» a assuré Jean-Marie Le Pen.

Pour lui les jihadistes ont de l'influence sur l'ensemble des musulmans

L'eurodéputé FN, qui pourrait être le candidat du parti d'extrême droite à la tête de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur en 2015, assure aussi que les jihadistes exercent une influence sur l'ensemble des musulmans.«Quand une organisation quelle qu'elle soit a une aile terroriste, elle est sous sa coupe, elle est influencée, par la crainte, par la peur, car ces consignes sont peut-être susceptibles de vous faire mourir, par conséquent on fait très très attention et donc l'influence gagne l'ensemble du corps social», soutient-il.«En l'occurrence, il s'agit des musulmans du monde, aussi bien de chez nous que de l'ensemble des pays, c'est très inquiétant à ce niveau là», juge-t-il.

Le Front national propose dans son programme une sorte de référendum sur le rétablissement de la peine de mort, qui consisterait en un choix entre peine capitale et perpétuité «réelle» sans remises de peine.Dans le code pénal existe déjà une peine de réclusion criminelle à perpétuité incompressible. Elle est la plus lourde du code pénal et n'a été prononcée que quatre fois depuis son instauration en 1994.

Marine Le Pen s'est déjà prononcée en faveur de la peine de mort.