Aurélie Filippetti juge «indispensable» des primaires à gauche

POLITIQUE «Tous les candidats seront bienvenus», y compris le président sortant, indique l'ancienne ministre...

20 Minutes avec AFP

— 

La ministre de la Culture Aurélie Filippetti à l'Elysée, le 30 juillet 2014
La ministre de la Culture Aurélie Filippetti à l'Elysée, le 30 juillet 2014 — Kenzo Tribouillard AFP

L'ex-ministre PS Aurélie Filippetti s'est prononcée lundi pour l'organisation de primaires à gauche en vue de 2017, pour lesquelles «tous les candidats seront bienvenus», y compris le président sortant. Sur France Info, la députée de Moselle a déploré que certains veuillent «fermer à l'avance tout débat sur l'organisation de primaires».

Des primaires «indispensables»

«Mais évidemment qu'il faut» ce débat, a ajouté l'ancienne ministre de la Culture, qui a quitté fin août le gouvernement. Avec le chef de l'Etat sortant? «Tous les candidats qui voudront se présenter pourront le faire et tous seront les bienvenus » s'ils remplissent les conditions, a-t-elle précisé.

Ces primaires lui semblent «indispensables». «On a besoin de revivifier nos militants et de redonner aux citoyens français la possibilité de participer à la définition de la prochaine campagne. C'est ce qui fait un peu défaut aujourd'hui, les gens se sentent exclus de ce qui se passe au sommet du pouvoir», juge Aurélie Filippetti.