Les candidates ne sont pas celles que l’on croit

— 

AFPTV

Après Nicolas Sarkozy citant Blum et Jaurès, c’est au tour de Ségolène Royal de brouiller les pistes. A l’issue d’une réunion mardi avec Nicolas Hulot et plusieurs associations de défense de l'environnement, la candidate du PS a déclaré: «La vraie candidate de l'écologie, c'est celle qui est devant vous».

Qui trop embrasse mal étreint

«Dans tous les éléments de mon pacte présidentiel, il y a toujours le pilier environnemental, dans tous les domaines de l'action publique il y a la dimension environnementale, je suis la seule qui intègre systématiquement cette dimension», a-t-elle soutenu.

Dominique Voynet, candidate des Verts, n’a pas apprécié d’être oubliée. «Je dois alors être la seule candidate réellement socialiste», a-t-elle ironisé, en réponse aux propose de sa rivale.

«Qui trop embrasse mal étreint. Sa tâche est de mobiliser les socialistes, c'est à cela qu'elle devrait se consacrer, et avoir la sagesse de laisser travailler ceux sans lesquels elle aura du mal à mobiliser pour le deuxième tour», a-t-elle prévenu. Ambiance.