François Hollande de retour à Florange le 24 novembre

POLITIQUE Il s'était engagé à y retourner tous les ans...

20 Minutes avec AFP

— 

La symbolique proposition de loi "Florange" a été adoptée définitivement lundi au Parlement, par un ultime vote de l'Assemblée nationale, deux ans après la promesse de campagne présidentielle de François Hollande sur le site mosellan d'ArcelorMittal.
La symbolique proposition de loi "Florange" a été adoptée définitivement lundi au Parlement, par un ultime vote de l'Assemblée nationale, deux ans après la promesse de campagne présidentielle de François Hollande sur le site mosellan d'ArcelorMittal. — Philippe Wojazer Pool

François Hollande se rendra lundi à Florange (Moselle), notamment pour visiter la plateforme de recherche sur l'acier promise en 2013, a annoncé l'Elysée ce mardi.

Le Président, qui avait fait le déplacement pendant sa campagne pour la présidence en 2012, puis en septembre 2013, en promettant d'y revenir chaque année, visitera plusieurs sites, dont une plateforme de recherche sur l'acier installée à Uckange, près de Florange.

Il ira aussi sur le site d'ArcelorMittal et inaugurera également le nouveau site de la société Safran à Commercy, selon un communiqué de l'Elysée.

Un accord fin 2012

Après l'arrêt, en avril 2013, des hauts-fourneaux de Florange qui a touché 629 des 2.500 salariés du site, FO avait déposé devant l'usine une stèle dénonçant une «trahison» de François Hollande, similaire à celle inaugurée pour son prédécesseur, Nicolas Sarkozy, en 2009, non loin de là, à Gandrange.

Le chef de l'Etat avait promis en septembre 2013 un centre public de recherche et de développement industriels pour la sidérurgie lorraine, doté de 20 à 50 millions d'euros d'investissements, dont 20 en 2014,.

Un accord entre le groupe et le gouvernement était intervenu fin 2012, aux termes duquel ArcelorMittal s'était engagé à investir 180 millions d'euros sur le site sur cinq ans.