VIDEO. Affaire Jouyet: «Une machination», selon François Fillon

POLITIQUE Le candidat à la primaire de l'UMP pour 2017 mouille à demi-mots le président de la République...

William Molinié
François Fillon à Menton, le 14 novembre 2014.
François Fillon à Menton, le 14 novembre 2014. — VALERY HACHE / AFP

Englué dans l'affaire Jouyet, François Fillon veut déplacer les projecteurs sur... le président de la République. Invité sur BFM TV, l'ancien locataire de Matignon a multiplié les allusions ce dimanche soir sans jamais prononce explicitement son nom, à François Hollande. «Il y a un vrai soupçon que nous soyons en face d'une véritable affaire d'Etat», a balancé le candidat à la primaire UMP pour 2017.

>> Pourquoi Fillon risque gros...

Pour François Fillon, les propos rapportés par les deux journalistes du Monde de Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l'Elysée, sont une «machination». La conversation entre lui et Jouyet, au cours de laquelle il aurait demandé d'accélérer les procédures judiciaires pour empêcher le retour de Nicolas Sarkozy, n'a «jamais eu lieu».



«C'est en contradiction avec toute ma vie politique, mon éthique. [...] Je vous dis avec un peu de colère que cette accusation est mensongère. Je suis sûr de moi, sûr de mon honnêteté», a-t-il maintenu.

Avant de renvoyer la balle dans le camp de François Hollande... «On voit assez bien le mobile du crime: on abat un concurrent et avec une seule balle, on en abat un deuxième». Ce «deuxième», évidemment, n'est autre que Nicolas Sarkozy.