EN DIRECT. Jouyet-Fillon: Sarkozy dénonce le «mensonge», «pratique quotidienne du pouvoir en place»

POLITIQUE Le numéro deux de l'Elysée Jean-Pierre Jouyet se retrouve extrêmement fragilisé après ses revirements, qui donnent une impression d'amateurisme, sur la teneur de ses échanges lors d'un déjeuner avec François Fillon révélés par des journalistes du Monde....

M.B.

— 

Jean-Pierre Jouyet le secrétaire général de l'Elysée sur le perron du palais présidentiel, le 26 août 2014
Jean-Pierre Jouyet le secrétaire général de l'Elysée sur le perron du palais présidentiel, le 26 août 2014 — Pierre Andrieu AFP

Jean-Pierre Jouyet a finalement affirmé avoir bel et bien évoqué l'affaire Bygmalion lors d'un déjeuner avec François Fillon, après avoir démenti les révélations de journalistes du Monde sur une intervention de François Fillon auprès de l'exécutif pour accélérer les procédures judiciaires visant Nicolas Sarkozy. Les appels à la démission du secrétaire général de l'Elysée se multiplient à droite, tandis qu'à gauche on tente de sauver le soldat Jouyet et éviter que l'affaire ne rejaillisse sur François Hollande, un intime de Jean-Pierre Jouyet.

21h: Ce live est désormais terminé, merci de nous avoir suivis. Pour retrouver les moments clés de la journée, c'est par ici

19h23: Sarkozy dénonce le «mensonge», «pratique quotidienne» du «pouvoir en place»
Nicolas Sarkozy a dénoncé lundi soir le «mensonge, pratique quotidienne» du pouvoir en place, dans une allusion transparente à la polémique opposant le secrétaire général de l'Élysée Jean-Pierre Jouyet à l'ex-Premier ministre UMP François Fillon.
«Jamais le discrédit d'un pouvoir en place n'a été si fort (...) Je veux parler du (...) mensonge qui est leur pratique quotidienne», a affirmé l'ancien président de la République, lors d'un meeting à Caen dans le cadre de sa campagne pour la présidence de l'UMP.
 
18h40: Pour Christophe Cambadélis, «l'UMP veut cacher sa lutte à mort»
Après le porte-parole du PS, c'est au tour, de son patron de s'exprimer sur l'affaire Fillon qui se transforme en affaire Jouyet. Voici le communiqué qu'il vient d'envoyer:
«Monsieur Fillon a demandé, via un intermédiaire, un rendez-vous au Secrétaire général de l'Elysée. Ce simple fait est déjà étonnant. M. Jouyet, après avoir protégé la confidentialité de l'échange, a indiqué que M. Fillon était outré par l'affaire bymalion. Qui ne l'est pas ? Qui peut penser que M. Fillon n'ait pas abordé ce sujet.? Pourquoi M. Fillon le nie-t-il ?Les règlements de compte à droite sont légion, aujourd'hui comme hier : souvenons-nous de l'affaire Clearstream ! Que M. Fillon ne souhaite pas finir à un croc de boucher, on le comprend ! Mais on ne peut accuser les autres de ses propres turpitudes. La droite fait bloc, insinuant que la gauche instrumentaliserait la justice. Non seulement la gauche a rompu avec ces méthodes. On se souviendra que les enregistrements de M. Buisson suggéraient que M. Gueant  n'était pas étranger à ces pratiques. Mais c'est la droite qui règle ses comptes ainsi. C'est l'UMP qui s'est  auto-écoutée. C'est l'UMP qui a jeté sur la place publique les tricheries Copé / Fillon. C'est l'UMP encore qui a fait démissionner M. Copé suite à l'affaire Bygmalion. Et aujourd'hui dans une querelle qui ne regarde que la droite l'UMP tente de camoufler une lutte à mort en jetant la suspicion sur le Secrétaire général de l'Elysée. Cette manoeuvre grotesque ne trompe personne. Même pas Nicolas Sarkozy.»

 
18h30: Pourquoi François Fillon risque de perdre gros
Notre article sur le sujet, c'est par ici
18h00: Mais qui veut gagner des Fillon?
17h30: Le PS juge «inadmissible de vouloir mêler l'Elysée à une sordide guerre à l'UMP»

Carlos Da Silva, l'un des porte-parole du Parti socialiste, a jugé «inadmissible, scandaleux» de «vouloir mêler l'Élysée à une sordide guerre à l'UMP» au sujet de l'affaire Fillon-Jouyet.

«Le Parti socialiste n'est pas dupe de ce qui est en train de se tramer. Vouloir mêler l'Élysée à cette sordide guerre à l'UMP, c'est inadmissible, scandaleux. Nous ne tomberons pas dans ce piège», a déclaré Carlo Da Silva.

16h45: Dans quelles conditions a eu lieu l'entretien entre Jouyet et les journalistes du Monde?
L'explication en vidéo
16h35: Si vous vous perdez dans cette affaire, voici une synthèse
Car parfois une image vaut bien mot que de longues explications.
 

16h30: Le parcours de Jouyet en une infographie

 

16h20: Fillon va demander en référé une copie intégrale de l'enregistrement des deux journalistes du Monde

François Fillon va demander en référé une copie intégrale de l'enregistrement de la conversation entre Jean-Pierre Jouyet et les deux journalistes du Monde, a indiqué son avocat. «Le contenu de cet enregistrement ayant été partiellement rendu public, nous allons engager une procédure de référé d'heure à heure devant le président du tribunal de grande instance de Paris aux fins de lui demander soit de nous faire remettre, soit de faire remettre à un tiers de son choix, une copie intégrale de l'enregistrement audio, ceci aux fins que cette pièce puisse être versée dans la procédure pénale qui sera aussitôt engagée», affirme Me Jean-Pierre Versini-Campinchi.

14h45: Si tous les politiques qui mentent sont punis, ça serait une boucherie» 
Le seul reproche qui peut être adressé à Jean-Pierre Jouyet «est d'avoir menti à la presse», explique le politologue Thomas Guénolé au Figaro. Or, si tous les politiques qui ont fait la même chose devaient être punis, on assisterait une véritable boucherie». A ses yeux, l'image de François Fillon «est irrémédiablement écornée. Qu'il soit innocent ou coupable, personne ne pourra établir s'il a tenu ou non les propos qui lui sont prêtés».

 
14h45: L'affaire Jouyet-Fillon résumé en un portrait
14h40: Plantu s'en donne à coeur joie
14h30: 20 Minutes passe Jouyet au scanner
Mais qui est vraiment Jean-Pierre Jouyet, l'ami intime du Président et serial gaffeur? Son portrait, c'est par ici
 
Jouyet, le gaffeur de l'Elysée par 20Minutes
14h25: Jouyet a bien cité Fillon lui demandant de «taper vite» contre Sarkozy selon l'AFP
Jean-Pierre Jouyet a bien raconté à deux journalistes du Monde que François Fillon lui avait demandé de «taper vite» contre Nicolas Sarkozy en accélérant les procédures judiciaires, selon un extrait de l'enregistrement de leur entretien avec le secrétaire général de l'Elysée que l'AFP a pu écouter lundi.


Le numéro 2 de l'Élysée affirme avoir rapporté cette demande au président de la République, qui lui a répondu que c'était l'affaire de la justice. Jean-Pierre Jouyet ajoute qu'il partageait cet avis.

Interrogés sur les circonstances de l'enregistrement, les deux journalistes ont assuré à l'AFP que Jean-Pierre Jouyet «savait que ses propos seraient publiés ultérieurement dans un livre», à paraître en 2017. Et pour l'ouvrage Sarko s'est tuer, «il nous avait demandé de ne pas citer ses propos entre guillemets, ce que nous avons respecté», ont-ils précisé

«C'est son démenti dimanche qui nous a contraints, pour prouver notre bonne foi, à publier quelques extraits du verbatim», ont-ils expliqué. Lors de leur entretien à l'Élysée, Jean-Pierre Jouyet «ne mesure pas du tout l'importance» de ses révélations, ont confié à l'AFP les deux journalistes, qui avaient déjà eu connaissance de la démarche de François Fillon par une autre source.

14h20: A qui profite cette affaire Jouyet/Fillon? Sarkozy, Le Pen, ou les deux?
La question divise les éditorialistes par ici
14h10: «Il est temps d'inverser la courbe du mensonge»
 «Je pense que pour l'Elysée il est temps d'inverser la courbe du mensonge. Parce que tout de même, quand est-ce qu'il dit la vérité Jean-Pierre Jouyet ? (...) Je demande la démission de personne, je dis simplement que c'est une manoeuvre de diversion pour créer le désordre à droite», a lâché Patrick Devedjian, député UMP des Hauts-de-Seine: sur France Inter.
Patrick Devedjian : "Je crois à 100% François... par franceinter
14h00: Pour le FN, «C'est surtout révélateur d'une crise de régime»
«J'ai l'impression que tout le monde ment un peu. Cela mêle aussi bien le secrétaire général de l'Elysée, que des responsables de l'UMP. C'est surtout révélateur d'une crise de régime. C'est une affaire à base de mare aux crocodiles, de boules puantes. On a dans cette affaire M.Jouyet, qui est une figure presque emblématique de cette ambiance, puisqu'il a été secrétaire d'Etat sous Nicolas Sarkozy, puis secrétaire général de l'Elysée sous François Hollande. Il incarne bien cette synthèse UMPS», a estimé Florian Philippot, vice-président du Front National sur Sud radio.
13h25: «Jean-Pierre Jouyet est le seul à avoir menti»
«Jean-Pierre Jouyet est le seul à avoir menti? "Oui. Et, pour moi, il est impensable qu'un secrétaire général de l'Elysée, c'est-à-dire l'un des hommes les plus puissants de la Ve République, mente. François Fillon ne se laissera pas faire et usera de tous les moyens pour faire éclater la vérité et dénoncer ceux qui sont à l'origine de cette manipulation de bas étage», a expliqué le député UMP au Parisien.
13h20: Vous n'avez pas suivi l'affaire Jouyet/Fillon? Voici une séance de rattrapage
>> Tout comprendre aux révélations du «Monde»
 
Fillon/Jouyet, Comprendre en 2 minutes par 20Minutes
13h10: «De là à vouloir le scalp de Jean-Pierre Jouyet»...
C'est la position du patron des députés PS Bruno Le Roux. Sur I-Télé, il s'est aussi dit favorable à la publication de l'enregistrement de la conversation tenue le 20 septembre entre les journalistes et Jean-Pierre Jouyet, relatant le déjeuner de juin. «Je n'ai absolument peur sur cette affaire de rien, parce que la République est totalement préservée», a-t-il dit. «Il y a pu y avoir une maladresse» de Jean-Pierre Jouyet, a déclaré Bruno Le Roux, «mais de là à vouloir le scalp (...) comme le veulent tous les leaders de la droite pour essayer de se dédouaner des débats internes et de la violence qu'ils ont aujourd'hui dans leurs débats, c'est quelque chose d'absolument inadmissible».
Avant de lâcher: «Passer un week-end sur les relations entre ceux qui se donnent des coups de couteau, que ça soit Nabilla et Thomas ou que ça soit François et Nicolas... Très franchement, on n'a rien d'autre à faire ?!».


 

13h00: Macron soutient Jean-Pierre Jouyet

«Je pense que monsieur Jouyet s’est suffisamment expliqué. Je connais bien monsieur Jouyet, c’est un grand serviteur de l’Etat. Je peux vous dire une chose, c’est qu’il a deux caractéristiques, ce n’est pas quelqu’un qui ment et c’est quelqu’un qui a toujours servi son pays», a souligné le ministre de l'Economie Emmanuel macron et ancien bras-droit de Jean-Pierre Jouyet à l'Elysée..