Notre-Dame-des-Landes: Valls réaffirme la «détermination» de l'Etat à faire aboutir le projet

POLITIQUE Il rouvre un dossier polémique qui était enterré....

Maud Pierron

— 

Le Premier ministre Manuel Valls, le 4 novembre 2014 à Paris
Le Premier ministre Manuel Valls, le 4 novembre 2014 à Paris — Bertrand Guay AFP

Déterminé. C'est ainsi que Manuel Valls décrit le gouvernement sur le dossier de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes que tout le monde ou presque croyait enterré. Le Premier ministre Manuel Valls a ainsi exprimé «la détermination de l'Etat» à voir «réalisé» ce projet controversé dans un courrier adressé à une association favorable au projet contesté, publié dans la presse mercredi.

«La détermination de l'Etat à voir ce projet réalisé est intacte», écrit Manuel Valls dans une lettre au président de l'association «Des ailes pour l'Ouest», datée du 28 octobre et que publient lefigaro.fr et franceinfo.fr.

«On ne le fera pas cet aéroport»

«Pour autant, et conformément aux engagements pris par le gouvernement, les travaux ne s'engageront qu'une fois les recours contre le projet jugés», prend soin de préciser le chef du gouvernement alors que ce projet avait conduit le gouvernement Ayrault au bord de la rupture, tant les écologistes y étaient opposés.

Au final, après une mobilisation importante sur le terrain et alors que beaucoup estimaient que le projet coûtait trop cher et était mal conçu, le gouvernement a accepté de commencer les travaux après tous les recours. Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur, aurait même dit: «on ne le fera pas cet aéroport». Depuis, ce dossier semblait refermé.

A-t-il changé d'avis? En tout cas, son courrier intervient en pleine controverse autour du barrage de Sivens dans le Tarn auquel la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a dit vouloir trouver des «solutions alternatives», à l'issue d'une réunion mardi avec les acteurs concernés. Nul doute que ce courrier devrait faire enrager les écologistes.