Jean-Marie Le guen et Manuel Valls le 29 octobre 2014 à l'Assemblée nationale.
Jean-Marie Le guen et Manuel Valls le 29 octobre 2014 à l'Assemblée nationale. — L. BONAVENTURE / AFP

POLITIQUE

Pour Jean-Marie Le Guen, Cécile Duflot est en «perpétuelle dérive»

Le socialiste n'a jamais entretenu de bonnes relations avec les écologistes...

Jean-Marie Le Guen n’a pas du tout apprécié les critiques sur la réaction du gouvernement après la mort de Rémi Fraisse. Le secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement s’en est pris ce lundi sur Europe 1 à «l'extrême gauche», mais aussi «un certain nombre d'écologistes qui ne se rendent pas compte qu'on est dans un Etat de droit, qu'il faut aller vers un apaisement de la société, mais en aucune façon essayer de justifier la violence». 

Le socialiste a ajouté: «Nous sommes face à une contestation violente et je m'étonne que certains, par facilité, continuent à dire que cette violence peut être légitime». Et de tancer: «cette forme d’escalade gauchiste» de ceux qui défendent «la violence» parmi les opposants au barrage de Sivens est «dangereuse». Cécile Duflot, qui visiblement écoutait Europe 1 ce lundi matin, a immédiatement réagi sur Twitter:

Interrogé sur la réponse de la députée écologiste, Jean-Marie Le Guen a enfoncé le clou: «Je pense qu'elle a perdu ce qu'elle avait acquis lorsqu'elle était au gouvernement, c’est-à-dire le sens de l'Etat». Et le secrétaire d'Etat d'ajouter: «depuis qu'elle a quitté le gouvernement, elle est en perpétuelle dérive, elle s'éloigne de ce qu'est la responsabilité de la gestion d'une société».