Nicolas Sarkozy n’a plus le soutien de Steevy

POLITIQUE L'ancien de «Loft Story» dit ne plus être en phase avec le candidat, «en faveur du gaz de schiste» et «qui reste flou sur le mariage gay»...

M.C.

— 

Steevy a un meeting de Nicolas Sarkozy à Rouen, le 24 avril 2007.
Steevy a un meeting de Nicolas Sarkozy à Rouen, le 24 avril 2007. — DOMINIQUE FAGET / AFP

Pendant la campagne pour la présidentielle de 2007, Steevy Boulay était un soutien affiché de Nicolas Sarkozy. L’ancien «lofteur», devenu militant UMP en 2006, était notamment apparu place de la Concorde le soir de la victoire du candidat.

Aujourd’hui, le chroniqueur de Laurent Ruquier dans Les Grosses têtes, sur RTL, a pris ses distances avec l’UMP et avec l’ancien président, dont les trois quarts des Français estiment qu’il a fait un «retour raté»:

«Aujourd’hui, je ne peux plus être du côté de quelqu’un en faveur du gaz de schiste -qui pollue nos sols à jamais- et qui reste flou sur le mariage gay», «deux sujets qui peuvent me mettre très en colère», déclare ainsi Steevy dans Ouest France. «Politiquement, je préfère dire que je suis du côté du bon sens. Je suis ni de droite, ni de gauche, mais là où il y a de bonnes idées.»