Nicolas Sarkozy dévoile ses «idées pour la France»

POLITIQUE L’ancien chef de l’Etat a dévoilé ses propositions dans une interview au «Figaro Magazine»…

L.Be.

— 

Nicolas Sarkozy au Parc des princes le 30 septembre.
Nicolas Sarkozy au Parc des princes le 30 septembre. — JEFFROY GUY/SIPA

«Je veux redonner de l’espoir». Nicolas Sarkozy dévoile ses idées pour la France dans une interview au Figaro Magazine à paraître ce vendredi. Déjà bien à l'aise dans son rôle, le candidat à la présidence de l’UMP passe en revue les grands sujets de société: la fonction publique, les 35 heures, les dépenses publiques, la famille, la fiscalité et les retraites. Tour d’horizon de certaines de ses propositions en avant première.

Le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux

Sur la question des fonctionnaires, Nicolas Sarkozy souhaite revenir au «non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite», comme l’indique le journal. Il voudrait créer «un nouveau contrat de cinq ans dans la fonction publique» et «rétablir le jour de carence».

Sur la question du temps de travail. Il propose que les entreprises qui le souhaitent puissent «sortir des 35 heures par une négociation interne». L’ancien chef de l’Etat aimerait également rétablir les heures supplémentaires défiscalisées.

Interdire complètement la GPA

Sur le champ de la dépense publique, il propose qu'il ne soit plus possible de «consacrer plus de 50% du PIB à la dépense publique» d'ici à cinq ans. Un gouvernement qui atteindrait cette limite serait confronté à l'interdiction d'augmenter la dette ou les impôts, indique Le Figaro.

En ce qui concerne la famille, Nicolas Sarkozy souhaite réserver la PMA aux couples hétérosexuels infertiles et «interdire complètement la GPA». Sur les retraites, il estime qu'il faudra «sans doute passer à 63 ans rapidement».