Budget 2015: «Il n'y a pas de coupes budgétaires dans la politique familiale», pour le Foll... Fillon dénonce un budget «qui n'est pas sincère»

REACTIONS Rretrouvez ce que pensent les politiques du projet de Budget 2015 présenté ce mercredi par le gouvernement...

Bertrand de Volontat

— 

Le ministre de l'Agriculture Stephane Le Foll s'adresse aux journalistes après une réunion le 26 septembre 2014 avec la filière fruits et légumes à Paris
Le ministre de l'Agriculture Stephane Le Foll s'adresse aux journalistes après une réunion le 26 septembre 2014 avec la filière fruits et légumes à Paris — Stéphane de Sakutin AFP

Le projet de budget de l'année 2015 que le gouvernement a présenté mercredi est marqué par un effort d'économies par rapport à la progression naturelle de la dépense publique, qui portera sur 21 milliards d'euros, première étape d'une économie de 50 milliards sur trois ans. Les réacions des politiques n'ont pas tardé.

Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll

«Il n'y a pas de coupes budgétaires dans la politique familiale. Il y a des décisions qui vont modifier les règles qui existent aujourd'hui. Est-ce qu'il y a eu des suppressions pour les allocations? Est-ce que la politique familiale de manière globale a été remise en cause? Non. On a cherché à faire une politique familiale qui soit aussi une politique juste, mais il faut garder raison, il n'y a pas de coupes" et "il n'y a pas de remise en cause de la politique familiale».

L'ancien Premier ministre UMP François Fillon

«C'est un budget qui n'est pas sincère, qui tourne le dos à tous les engagements de la France en matière de réduction des déficits, et malheureusement c'est un budget qui va provoquer ce que le ministre du Travail redoute, c'est-à-dire un effet récessif». D'après lui, ce budget «renonce à l'objectif de réduction des déficits. Le déficit a augmenté en 2014 par rapport à 2013, il prévoit une très légère baisse de 4,4% à 4,3% en 2015 qui se produira sans doute pas.»