Sénatoriales: Ouverture des premiers bureaux de vote

ÉLECTIONS 179 des 348 sièges sont en jeu ce dimanche...

B.D. avec AFP

— 

L'entrée du Palais du Luxembourg, siège du Sénat, le 27 septembre 2014 à Paris
L'entrée du Palais du Luxembourg, siège du Sénat, le 27 septembre 2014 à Paris — Stéphane de Sakutin AFP

Les premiers bureaux de vote ont ouvert à 8h30 ce dimanche en métropole pour les élections sénatoriales, un scrutin auxquelles ne participent que quelque 87.000 grand électeurs, pour l'essentiel des élus locaux, et que la droite espère remporter.

Alors que le Sénat était passé à gauche pour la première fois de l'histoire de la Ve République lors de son dernier renouvellement partiel, en 2011, il pourrait revenir à droite ce dimanche à la suite de la vague bleue des municipales, à mi-mandat de François Hollande. Le Front national espère aussi remporter, pour la première fois, un ou deux sièges. Le Sénat étant renouvelé par moitié tous les trois ans, 179 de ses 348 sièges sont en jeu ce dimanche.

Cette année, sont renouvelés les sénateurs des départements compris, par ordre alphabétique, entre l'Ain (01) et l'Indre (36), puis du Bas-Rhin (67) à l'Yonne (89), hors ceux de l'Ile-de-France. S'ajoutent à la liste la Guyane, la Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, et enfin les Iles Wallis et Futuna, où, en raison du décalage horaire, le scrutin a déjà eu lieu, avec la réélection du sénateur sortant UMP Robert Laufoaulu.

87.534 grands électeurs

A cette liste, s'ajoute le siège de Jean Arthuis (Mayenne), démissionnaire à la suite de son élection en mai au Parlement européen, et six sénateurs représentant les Français établis hors de France. Le premier tour a débuté à 8h30 dans les 35 départements métropolitains faiblement peuplés, qui ont droit à un ou deux sénateurs (60 au total), et où le scrutin a lieu au suffrage majoritaire. Il sera clos à 11h. Le deuxième tour se déroulera entre 15h30 et 17h30.

A 9h, et jusqu'à 15h, ce sera aux 23 départements plus peuplés, où les sénateurs sont élus à la représentation proportionnelle, de voter. Dans ces départements plus peuplés qui élisent trois sénateurs et plus, soit 119 sièges, hommes et femmes doivent alterner sur les listes.

87.534 grands électeurs (délégués des conseils municipaux, parlementaires, conseillers départementaux et régionaux) doivent se rendre aux urnes ce dimanche, à l'occasion du seul scrutin pour lequel le vote est obligatoire en France.