Financement libyen de Sarkozy: Mediapart réaffirme l'authenticité d'un document

JUSTICE Le document évoque un accord de la Libye de Mouammar Kadhafi pour financer Nicolas Sarkozy, mais ce dernier assure qu'il s'agit d'un faux...

20 Minutes avec AFP

— 

Des juges vont enquêter sur les accusations de financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 lancées par l'homme d'affaires Ziad Takieddine, qui a mis en cause à plusieurs reprises l'ancien chef de l'Etat et l'ex-ministre de l'Intérieur, Claude Guéant.
Des juges vont enquêter sur les accusations de financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 lancées par l'homme d'affaires Ziad Takieddine, qui a mis en cause à plusieurs reprises l'ancien chef de l'Etat et l'ex-ministre de l'Intérieur, Claude Guéant. — Eric Feferberg AFP

Mediapart a réaffirmé vendredi l'authenticité d'un document produit en 2012 évoquant un accord de la Libye de Mouammar Kadhafi pour financer Nicolas Sarkozy, dont ce dernier assure qu'il s'agit d'un faux.

Authenticité ou falsification?

L'authenticité de ce document fait l'objet d'une enquête, consécutive à une plainte de l'ex-chef de l'Etat visant le journal en ligne. Elle est distincte de celle que mène sur le fond le juge Serge Tournaire à propos d'accusations de financement de la campagne présidentielle victorieuse de Nicolas Sarkozy en 2007 par Mouammar Kadhafi.

Même si les enquêteurs devaient conclure à la falsification du document - une entreprise judiciaire délicate selon une source proche du dossier - cela n'aura pas de conséquence sur la procédure du juge Tournaire, relève cette même source.

«Sur la Libye, ils (NDLR: les juges) savent que les documents sont faux», a affirmé dans le Journal du dimanche l'ancien chef de l'Etat qui avait par le passé évoqué un « faux grossier ».

Financement de 50 millions d'euros

En réponse, le site d'information, qui est partie au dossier de faux présumé, produit vendredi un rapport des gendarmes selon lesquels «de l'avis unanime des personnes consultées, le document publié par Mediapart présente toutes les caractéristiques de forme des pièces produites par le gouvernement libyen de l'époque, au vu de la typologie, de la datation et du style employé .

Aux yeux de Mediapart, ce rapport de synthèse «accrédite l'authenticité du document officiel libyen» qu'il avait révélé entre les deux tours de la présidentielle.

Dans ce document daté de 2006, signé de l'ex-chef des Renseignements libyens Moussa Koussa, il est fait état de l'accord de la Libye de Mouammar Kadhafi pour financer la campagne de Nicolas Sarkozy à hauteur de «50 millions d'euros».

Moussa Koussa dément avoir signé

Dans un entretien à l'AFP le 29 avril 2012, Moussa Koussa, réfugié au Qatar, avait immédiatement assuré que ce document était faux: «Toutes ces histoires sont falsifiées», «tout ce qui est dit est sans fondement».

Entendu en août par les juges, Moussa Koussa semble avoir été plus ambigu à en croire les extraits de l'audition produits par Mediapart: «Le contenu n'est pas faux, mais la signature est fausse», «ce n'est pas moi qui ai signé», «il y a ce qui est mentionné dans ce document et quelqu'un qui a mis une fausse signature en dessous, à vous d'enquêter».

Selon Mediapart, il attribue sans preuve la paternité du document à un autre ex-dignitaire, Baghdadi al-Mahmoudi, détenu en Libye.