Une enquête préliminaire ouverte sur la campagne du maire FN de Hayange

JUSTICE L'ex-adjointe du maire FN de la ville, Marie Da Silva, dénonce des dépenses cachées dans les comptes de campagne...

R.S.
— 
Le candidat FN Fabien Engelmann à Hayange, en Moselle, le 18 janvier 2014.
Le candidat FN Fabien Engelmann à Hayange, en Moselle, le 18 janvier 2014. — DUCLOUX/SIPA

Alors que Marine Le Pen loue sur tous les plateaux télé l'action des maires FN, le site d'information Mediapart révèle que le parquet de Thionville a ouvert une enquête préliminaire sur les irrégularités supposées du financement de la campagne des municipales à Hayange (Moselle). Cette mesure intervient après les révélations de l'ex-adjointe du maire FN de la ville, Marie Da Silva.

Mediapart révèle que le parquet de Thionville a ouvert une enquête préliminaire

Alors que Marine Le Pen loue sur tous les plateaux télé l'action des maires FN, le site d'information Mediapart révèle que le parquet de Thionville a ouvert une enquête préliminaire sur les irrégularités supposées du financement de la campagne des municipales à Hayange (Moselle). Cette mesure intervient après les révélations de l'ex-adjointe du maire FN de la ville, Marie Da Silva.

Le nouveau maire Fabien Engelmann, également conseiller au dialogue social de Marine Le Pen, avait été élu en mars à la tête de cette ville lorraine de 16.000 habitants. Au début du mois, Marie Da Silva avait déposé plainte pour «abus de confiance, abus de bien social et harcèlement», après avoir été démise de ses fonctions.

Selon Mediapart, celle-ci aurait avoué avoir signé plusieurs chèques, de 1.575 et 1.000 euros au nom du candidat, qui ne figurent pas sur les comptes de campagne. Ces dépenses non déclarées seraient donc en infraction avec les règles strictes de financement des campagnes électorales.