Diplômes de Cambadélis: L'Université Paris VII assure que tout est en règle

POLEMIQUE Un journaliste Mediapart accusait le premier secrétaire du PS de fraude...

20 Minutes avec AFP

— 

Jean-Christophe Cambadélis à La Rochelle le 29 août 2014.
Jean-Christophe Cambadélis à La Rochelle le 29 août 2014. — ROBERT/NOSSANT/SIPA

Circulez, il n'y a rien à voir. En tout cas pas de faux diplôme: l'Université Paris VII-Diderot a affirmé, «après vérification», que le doctorat de Jean-Christophe Cambadélis avait été obtenu «de manière tout à fait régulière». Le communiqué de l'université, publié mercredi, infirme les accusations de fraude d'un journaliste de Mediapart.

«Suite à la mise en cause de l'Université Paris Diderot dans un article paru ce jour intitulé "Les diplômes usurpés de Jean-Christophe Cambadélis" sur le site d'information Mediapart et dans l'ouvrage de Laurent Mauduit à paraître demain [jeudi], concernant la délivrance frauduleuse d'un diplôme de doctorat à Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du Parti socialiste, l'Université Paris Diderot après vérification, affirme que le cursus universitaire de M. Cambadélis dans l'établissement ainsi que l'obtention de son doctorat se sont réalisés de manière tout à fait régulière», écrit l'université.

«Vengeances et mesquineries d'un autre temps»

Dans son livre, intitulé À tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient (Éditions Don Quichotte, en libraire jeudi), Laurent Mauduit écrit que Jean-Christophe Cambadélis aurait obtenu son doctorat de troisième cycle de sociologie à Jussieu et soutenu sa thèse, alors même qu'il n'avait pas les diplômes antérieurs requis.

Jean-Christophe Cambadélis a déjà qualifié ces accusations de «vengeances et mesquineries d'un autre temps» et rappelé qu'il avait «obtenu (sa) maîtrise puis j'ai passé mon doctorat de 3e cycle».