A REVIVRE. Discours de politique générale de Manuel Valls: Une intervention marquée à gauche

LIVE Revivez le discours du Premier ministre devant les députés...

William Molinié

— 

Le Premier ministre Manuel Valls, le 12 septembre 2014 à Meaux lors d'une commémoration
Le Premier ministre Manuel Valls, le 12 septembre 2014 à Meaux lors d'une commémoration — Martin Bureau AFP
16h02

16h: Merci d'avoir suivi ce live! 

Le discours de Manuel Valls est terminé mais le direct de l'Assemblée nationale se poursuit avec l'intervention des présidents de groupes. C'est par ici sur 20 Minutes...
 
15h59
15h52: Vote vers 18h...
Une intervention marquée à gauche. Le Premier ministre s'est incontestablement adressé aux frondeurs. L'auront-ils écouté? Le vote aura lieu vers 18h. Et les résultats vers 19h...
 
15h52
15h51: Fin du discours du Premier ministre
Le discours de Manuel Valls aura duré 51 minutes.
 
15h51
15h50: Valls veut redonner de la grandeur à la France
«Je vous invite à défier les fatalités. J'en ai assez des critiques permanentes de la France. La France est un grand pays.»
15h50
15h46: Spectacle de politique politicienne
«Je suis Premier ministre depuis cinq mois. Je mesure chaque jour l'ampleur de la tâche. Aujoud'hui je sais que je m'adresse à l'ensemble des Français. Je sais que très souvent, ils n'y croient plus. Ce spectacle de la politique politicienne nous afflige. Ma seule mission, c'est d'avancer contre vents et marées. Avancer et gouverner dans la durée, notre mission, c'est ne pas laisser nos concitoyens tourner le dos à la République.»
 
15h44
15h43: Cinq minutes accordées à la thématique de l'école
«Nous n'acceptons pas que 15% des élèves présentent des difficultés sévères en lecture, écriture, maths, à la sortie du primaire», regrette le Premier ministre.
 
15h40
15h40: «L'immigration est une chance»
«L'immigration est une chance, une opportunité, un dynamisme pour notre pays. Mais, pour réussir, elle doit être organisée, régulée
15h39
15h39: «La laïcité, c'est la liberté de croire ou de ne pas croire. [...] Les musulmans de France sont des citoyens à part entière et la République doit protéger l'ensemble de ses citoyens.»
 
15h38
15h35: La crise des valeurs et de la République
«Appeler à la démission du Président, c'est mettre en cause nos institutions. C'est donc vouloir affaiblir la France», affirme Manuel Valls, se tournant y compris vers les bancs de son camp.
«Oui, il y a une crise des valeurs. Lorsque nos valeurs reculent, c'est la République qui vacille. La vie de tous les jours se dégrade. Les actes antisémites, antimusulmans, homophobes gagnent du terrain», poursuit le Premier ministre
 
15h33
15h32: Le minimum vieillesse revalorisé à 800 euros et une prime exceptionnelle sera versée aux retraités percevant moins de 1.200 euros mensuels, annonce Valls
 
15h31
15h28: Après les patrons, le message pour les syndicats et les travailleurs
«Progrès économique et progrès social sont intimement liés», assure Manuel Valls. «Personne dans ce pays n'aspire à devenir chômeur, ni à le rester», dit-il taclant au passage sont ministre du Travail, François Rebsamen. «Il n'y aura pas de remise en cause des 35 heures ni de la durée légale du travail. Réformer, ce n'est pas réduire le Smic. Ce n'est pas faire disparaître les CDI. Réformer, c'est affirmer des priorités en refusant l'austérité», affirme-t-il.
 
15h28
15h24: La réforme de l'Etat et la nouvelle carte des régions
«Vous avez déjà voté le passage de 22 à 13 régions. Ce qu'hier semblait infaisable est en passe d'être accompli aujourd'hui. Ces nouvelles régions renforceront notre pays.» Les élections départementales auront lieu en mars 2015 et les régionales fin 2015, annonce le Premier ministre.
 
15h22
15h21: Manuel Valls applaudi par les bancs de l'UMP
 
15h20
15h20: Le message de Valls aux patrons
«Nous devons être aux côtés des entrepreneurs. Ce sont les entreprises qui créent des richesses. Pourquoi serions-nous le seul pays qui n'aidons pas nos entreprises pour qu'elles aillent à la conquête de nouveaux marchés?»
Dans le même temps, il met en garde le patronat contre la «provocation» et la «surenchère». Message directement adressé au Medef et ses propositions contestées pour créer «un million d'emplois».
 
15h18
15h17: La politique du gouvernement est guidée par des «valeurs chères à la gauche».
 
15h16
15h15: La zone euro décroche
«Il faut aller plus loin encore, il y a urgence, la zone euro décroche par rapport au reste du monde.»
 
15h15
15h13: Manuel Valls assure qu'il continuera à faire baisser les impôts
«Il faut maîtriser les dépenses publiques. Nous baissons la pression fiscale. Car les impôts ont atteint un taux insupportable. «Un premier pas a été accompli en direction de plus de quatre millions de ménages, dès cette rentrée. Et nous poursuivrons ce mouvement en 2015. Six millions de ménages seront ainsi concernés par la baisse de l'impôt sur le revenu», poursuit le chef du gouvernement.
 
15h12
15h: La crise économique, maintenant
«Je comprends les doutes, les colères. Eles sont légitimes quand le chômage atteind ces niveaux aussi élevés». «Gouverner, c'est tenir. Gouverner, c'est aller chercher la confiance surtout quand c'est difficile.»
 
15h10
15h09: Manuel Valls fait le tour de l'actualité internationale.
Gaza, la Syrie, la menace djihadiste, l'Etat islamique. Une façon de faire taire d'entrée de jeu les sifflets par des sujets graves. «La France est mobilisée pour faire face à cette menace. Sans doute la plus importante depuis ce début du 21e siècle», explique-t-il. Il est applaudit par les députés.
 
15h07
15h07: C'est un «moment de vérité pour la France. Ce vote engage chacun d'entre nous»
15h06
15h06: «Il est rare de prendre la parole deux fois à cinq mois d'intervalle», introduit Manuel Valls
 
15h05
15h05: Manuel Valls prend la parole
«La parole est à Manuel Valls, Premier ministre», poursuit Claude Bartholone. Quelques chahuts et sifflets dans l'hémicycle...
 
15h01
15h00: Claude Bartolone, le président PS de l'Assemblée nationale, a pris place sur le perchoir
Il tente d'obtenir le silence. «La séance est ouverte», introduit-il.
14h53
14h52: Manuel Valls est arrivé à l'Assemblée nationale
Son intervention, qui doit durer 40 minutes, est attendue d'ici une petite dizaine de minutes...
 
14h51
14h50 A quoi va ressembler le discours de Manuel Valls?
Les réponses sont à lire ici, sur 20 Minutes...
Ou à regarder en vidéo:

 
14h49
14h49: La pression monte au Palais Bourbon...
14h42
14h42: Manuel Valls quitte Matignon
Le convoi du Premier ministre se dirige vers l'Assemblée nationale.

 
14h42
14h39: A l'Assemblée nationale, les députés frondeurs confirment leur abstention
Les députés frondeurs du Palais Bourbon confortent leur position sur BFM TV et continuent d'affirmer qu'ils s'abstiendront.
 
14h33
14h33: Les résultats du vote seront connus vers 19h/19h30

 
14h28
14h30: A une demi-heure du prononcé, Valls peaufine son discours
Manuel Valls est toujours à Matignon, une demi-heure avant de s'exprimer devant les députés. Le Premier ministre peaufine son discours. Un jeu d'équilibriste où il doit en même temps conforter une majorité instable à l'Assemblée nationale et rassurer les Français en faisant preuve de volontarisme.

 
14h24

Deuxième discours de confiance de Manuel Valls devant l'Assemblée nationale en cinq mois. Le Premier ministre est attendu vers 15h devant les députés où il doit remettre en jeu son autorité.

Les 18 députés écologistes qui, la semaine dernière, n'écartaient pas tous un vote hostile, ont décidé ce matin à la quasi-unanimité de s'abstenir, comme le feront probablement une trentaine de socialistes frondeurs.

Le gouvernement espère bien rebondir grâce à ce vote après une rentrée catastrophique.