Gaston Flosse déchu de son mandat de sénateur

POLITIQUE La décision fait suite à sa condamnation définitive dans une affaire d'emplois fictifs...

Vincent Vantighem

— 

Le président de la Polynésie française Gaston Flosse, à son arrivée au tribunal de Papeete, le 3 juin 2014
Le président de la Polynésie française Gaston Flosse, à son arrivée au tribunal de Papeete, le 3 juin 2014 — Gregory Boissy AFP

Une affaire d’emplois fictifs et le refus de François Hollande de le grâcier auront finalement mis un terme au règne de Gaston FlosseLe Conseil constitutionnel a constaté ce mardi la déchéance de Gaston Flosse de son mandat de sénateur, après sa condamnation définitive à une peine d'inéligibilité de trois ans dans une affaire d'emplois fictifs en Polynésie française.

>> Diaporama: La chute de Gaston Flosse en images

Gaston Flosse, homme fort de l'archipel depuis trente ans, avait déjà été démis d'office de sa fonction de président de la Polynésie le 5 septembre après le rejet de ses recours d'une décision de la Cour de cassation, dont une demande de grâce présidentielle. Son mandat de sénateur devait s'achever à la fin du mois.

Une brouille avec Nicolas Sarkozy

Dans ce procès en appel de l’affaire des emplois fictifs qui avait eu lieu en octobre et novembre 2012, il était reproché à Gaston Flosse, 83 ans, d’avoir embauché en contrat cabinet des personnes qui avaient travaillé dans un service social, dans des mairies ou une radio. Beaucoup étaient des militants de son parti.

Selon lui, ses démêlés judiciaires sont liés à sa brouille avec Nicolas Sarkozy. Les poursuites se sont en effet multipliées sous la présidence de ce dernier, alors que ses adversaires politiques le jugeaient «protégé par la justice» sous celle de son ami Jacques Chirac.