Moins d'un Français sur cinq juge le gouvernement Valls «de gauche»

SONDAGE Selon un sondage Harris Interactive pour l'Humanuté dimanche...

Thibaut Le Gal
— 
Le premier conseil des ministres du gouvernement Valls II, le 27 août 2014 à l'Elysée
Le premier conseil des ministres du gouvernement Valls II, le 27 août 2014 à l'Elysée — Fred Dufour Pool

Moins de 2 Français sur 10 (19%) ont le sentiment que la politique du gouvernement dirigé par Manuel Valls est «de gauche», selon un sondage Harris Interactive pour l'Humanité dimanche.

>> A lire, le gouvernement est-il de droite?

Selon cette étude, publiée le week-end de la Fête de l'Huma, 24% des Français ont le sentiment que la politique du gouvernement Valls est «de droite», 25% estiment qu'elle est «du centre» et 30% ne la qualifient «ni de gauche, ni de droite».

Les Français pour la réduction de la dette

Parmi les Français se réclamant de la gauche, la proportion de ceux estimant que la politique de Valls est «de gauche» est sensiblement identique (19%) mais ils sont plus nombreux à estimer qu'elle est «de droite» (37%) ou «du centre» (31%). Les plus enclins à considérer que la politique menée est «de droite» sont les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, à 48%.

Par ailleurs, 94% des Français estiment que la gauche doit s'atteler à la réduction de la dette publique. 65% jugent cet objectif prioritaire (51% des sondés se réclamant de la gauche). Même chose pour l'allégement des cotisations sociales pour les entreprises, jugée prioritaire par 45% des Français et 24% par ceux se réclamant de la gauche.

Ces derniers sont davantage attachés que l'ensemble des Français à donner la priorité à la lutte contre les discriminations liées à la religion (40% contre 29%), l'augmentation du nombre de fonctionnaires (36% à gauche contre 22% des Français), la régularisation des étrangers payant des impôts en France (42% contre 22%), l'augmentation des prestations sociales (33% contre 20%) ou l'élargissement à tous les étrangers du droit de vote aux élections locales (32% contre 14%).

Sondage réalisé en ligne les 3 et 4 septembre auprès d'un échantillon de 1.271 personnes âgés de 18 ans ou plus. Méthode des quotas.