EXCLUSIF: Les sympathisants UMP plébiscitent le retour en politique de Nicolas Sarkozy

SONDAGE 56 % des sympathisants UMP souhaitent voir l’ancien président prendre la tête du principal parti d’opposition...

Mathieu Bruckmüller
— 
Nicolas Sarkozy le 28 février 2012 à Montpellier, à l'issue d'un meeting lors de sa campagne électorale
Nicolas Sarkozy le 28 février 2012 à Montpellier, à l'issue d'un meeting lors de sa campagne électorale — Pascal Guyot AFP

Il est en bonne voie pour réussir son pari. Alors que Nicolas Sarkozy doit annoncer officiellement, d’ici une dizaine de jours, son retour officiel dans le grand bain politique, un sondage réalisé par l’Institut Harris Interactive pour LCP et révélé, jeudi, en exclusivité par 20 Minutes, indique que 56 % des sympathisants UMP souhaitent voir l’ancien président prendre la tête du principal parti d’opposition.

Dans cette perspective, l’entourage de Nicolas Sarkozy a déjà fait savoir qu’il avait déjà recueilli 12.000 parrainages. Bien plus que les 2.681 soutiens de militants à jour de cotisation notamment nécessaires pour se présenter à cette élection programmée le 29 novembre.

Si Bruno Lemaire et Hervé Mariton, les deux autres candidats déclarés, ne ménagent pas leur peine, depuis plusieurs semaines, pour rallier le soutien des militants, ils ne récoltent les faveurs respectivement «que» de 25% et 2% des sondés.

«Nicolas Sarkozy a réussi à créer une véritable attente»

Quant à l’élection présidentielle de 2017, là encore Nicolas Sarkozy fait toujours la course en tête. 58% souhaiteraient qu’il soit le candidat de la droite, reléguant bien derrière les autres personnalités qui ont annoncé leur intention de concourir à une future primaire ouverte, une procédure désirée par 78% des sympathisants UMP. Alain Juppé est à 28%, François Fillon plafonne à 6 %. Bruno Lemaire (4 %) et Xavier Bertrand (1%) ferment la marche.

«Nicolas Sarkozy a réussi à créer une véritable attente auprès des proches de l’UMP. Vu la situation du pays, ils veulent un homme à poigne. Ils sont en attente d’autorité. Pour eux, Nicolas Sarkozy est perçu comme un recours», estime Jean-Daniel Lévy, directeur du département politique chez Harris Interactive. La preuve, 77% jugent que le retour en politique de Nicolas Sarkozy est une «bonne chose».

A l’inverse, 65 % des Français pensent que c’est une «mauvaise chose». Les enquêtes d’opinion se multiplient, mais Nicolas Sarkozy apparaît toujours aussi clivant. Seuls 21% des sondés désirent le voir prendre la tête de l’UMP contre 19% pour Bruno Lemaire. Pour 2017, 31% des personnes interrogées préfèrent même qu’Alain Juppé soit le candidat de la droite contre 21% pour Nicolas Sarkozy puis 7% pour François Fillon et Bruno Lemaire.

*Ce sondage sera présenté dans le cadre de «Politique Matin», la matinale politique de la chaîne LCP ce vendredi entre 8h30 et 9h30, présentée par Gérard Leclerc. L’enquête a été réalisée en ligne les 10 et 11 septembre 2014 auprès d’un échantillon de 1.225 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.