Sondage: La popularité de Hollande chute de 10 points en un mois

SONDAGE Le président de la République entraîne dans sa chute Manuel Valls (-6 points)...

20 Minutes avec AFP
— 
François Hollande et Manuel Valls à l'issue du Conseil des ministres le 27 août 2014 à l'Elysée à Paris
François Hollande et Manuel Valls à l'issue du Conseil des ministres le 27 août 2014 à l'Elysée à Paris — Fred Dufour AFP

Après une rentrée politique dans un climat de crise, la popularité de François Hollande est en chute, perdant en un mois 10 points à 25 % dans le tableau de bord politique Ifop pour Paris Match à paraître jeudi.

Manuel Valls perd 6 points

François Hollande, avec 25 % de bonnes opinions, perd 10 points par rapport au sondage du mois de juillet et tombe à la 45e place (-10). Le président de la République entraîne dans sa chute son Premier ministre Manuel Valls (-6 points à 55 % de bonnes opinions) qui est cependant à la 8e place (-2) avec 55 % de bonnes opinions.

Le maire PS de Lille, Martine Aubry, gagne quatre places en se situant 6e dans le classement, avec 58 % (+3) de «bonne opinions». Mme Aubry est suivie du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius (56 %, +2). La seule personnalité de gauche devant elle est Jack Lang, 2e avec 66 % de bonnes opinions.

A la question «des deux personnalités, laquelle préférez-vous?», Martine Aubry l’emporte face à Arnaud Montebourg, avec 53 % contre 40 % pour l’ancien ministre de l’Economie. Mais Manuel Valls la domine dans le duel les opposant, avec 50 % pour le Premier ministre contre 43 % pour le maire de Lille.

Juppé, nouvelle jeunesse

A droite, Alain Juppé est la personnalité politique préférée des Français, avec 66 % (+4) de bonnes opinions. Le maire de Bordeaux devance largement ses rivaux présumés à l’élection présidentielle François Fillon (50 %, -7) et Nicoals Sarkozy (43 %, -5).

Surtout, dans un duel avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé l’emporte avec 59 % contre 34 % pour l’ancien président de la République. Chez les sympathisants de l’UMP toutefois, Nicolas Sarkozy demeure en position de force avec 63 % en sa faveur contre 36 % en faveur d’Alain Juppé.

Sondage réalisé par téléphone du 5 au 6 septembre auprès d’un échantillon de 1.007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, méthode des quotas.