L'épouse de Thévenoud «mise en congé» de la présidence du Sénat «sans traitement»

SENAT C'est autour de Sandra Thévenoud, chef de cabinet du président du Sénat Jean-Pierre Bel, d'être ciblée pour des déclarations d'impôts oubliées...

Fabrice Pouliquen
— 
Sandra Thévenoud, chef de cabinet du président du Sénat Jean Pierre Bel, président PS du Sénat (Photo), a été mise en congé sans traitement.
Sandra Thévenoud, chef de cabinet du président du Sénat Jean Pierre Bel, président PS du Sénat (Photo), a été mise en congé sans traitement. — WITT/SIPA

L’épouse de Thomas Thévenoud, Sandra Thévenoud, chef de cabinet du président du Sénat, a été «mise en congé» de la présidence du Sénat, «sans traitement», indique ce lundi soir Jean-Pierre Bel, le président du Sénat. Cette mesure intervient quatre jours après la démission de Thomas Thévenoud, ex-secrétaire d’Etat au Commerce extérieur qui a oublié de déclarer ses impôts.

Sandra Thévenoud a été «mise en congé sans traitement» jusqu’au 30 septembre, date à laquelle Jean-Pierre Bel cessera d’être président de la Haute Assemblée, a précisé ce dernier.

Thomas Thévenoud n’a pas payé ses impôts pendant plusieurs années

La pression est montée d’un cran lundi sur Thomas Thévenoud, appelé au PS à «tirer les conséquences» de ses déboires fiscaux sur son mandat de député de Saône-et-Loire, tandis que certains à droite l’appellent ouvertement à démissionner.

Thomas Thévenoud a dû démissionner jeudi, neuf jours seulement après la constitution du gouvernement Valls II, car il n’a pas payé ses impôts pendant plusieurs années.

Son épouse avait également été la cible de la sénatrice UDI-UC Nathalie Goulet, qui s’était interrogée sur son maintien dans ses fonctions à la présidence du Sénat. «La fiscalité étant l’affaire solidaire des époux, Mme Thévenoud marque la même irresponsabilité que son mari et devrait en tirer les conséquences», selon la sénatrice de l’Orne, candidate à la succession de Jean-Pierre Bel.