Primaire à l'UMP: Nicolas Sarkozy, un candidat pas si attendu que ça

Politique Sa candidature à l’UMP est rejetée par 70 % des Français mais souhaitée par 2/3 des sympathisants, selon un sondage diffusé ce samedi…

20 Minutes avec AFP

— 

Nicolas Sarkozy au Parc des Princes, le 31 août 2014.
Nicolas Sarkozy au Parc des Princes, le 31 août 2014. — L.VU/SIPA

A quelques semaines de la date butoir pour officialiser sa candidature, le retour en politique de l’ex-président battu par François Hollande en 2012 est loin de faire l’unanimité. 71 % des Français ne souhaitent pas que l’ancien chef de l’Etat se présente à la présidence UMP, contre 27 % qui attendent cette candidature (2 % ne se prononcent pas), selon un sondage LH2* pour le Nouvel Observateur diffusé samedi.

Parmi les sympathisants UMP, ils sont au contraire 66 % à désirer cette candidature (33 % ne la veulent pas). Parmi l’ensemble des sympathisants de droite, 49 % veulent qu’il se présente contre Bruno Le Maire et Hervé Mariton à cette élection qui se déroulera en novembre.

Nicolas Sarkozy a jusqu’au 30 septembre pour déclarer son éventuelle candidature à la présidence du parti. Son ami, Brice Hortefeux, avait indiqué mercredi que l’ancien président annoncerait «dans les prochains jours» sa décision de briguer ou non la présidence de l’UMP

*Sondage réalisé par téléphone les 4 et 5 septembre parmi un échantillon représentatif de 1.037 personnes (méthode des quotas).