VIDEOS. Livre de Trierweiler: La timide contre-offensive de l'exécutif

POLITIQUE La défense des proches du chef de l'Etat est moins forte que la déflagration provoquée par le livre...

M.P.

— 

François Hollande et Manuel Valls à l'issue du Conseil des ministres le 27 août 2014 à l'Elysée à Paris
François Hollande et Manuel Valls à l'issue du Conseil des ministres le 27 août 2014 à l'Elysée à Paris — Fred Dufour AFP

Attaqué frontalement dans le livre de Valérie Trierweiler, François Hollande a choisi, pour le moment, de ne pas réagir. Il s’agit de ne pas s’abaisser à ce niveau, même si l’Elysée a fait savoir à certains médias qu’il contestait le contenu, ce portrait d’un homme froid et méprisant qui en est fait.

Dans le couple exécutif, c’est Manuel Valls qui s’est chargé de sonner la charge ce jeudi, assenant, en marge d’un déplacement en Meurthe-et-Moselle que «par des attaques outrancières, par le mélange de la vie publique et de la vie privée, on abaisse le débat».


Valls dénonce les "attaques outrancières" de… par BFMTV

L’autre soutien fort reçu par François Hollande vient de Ségolène Royal, son ex-compagne qu’il a quittée pour Valérie Trierweiler. «C’est n’importe quoi!», a tonné la ministre de l’Ecologie, qui a eu quatre enfants avec le chef de l’Etat, au sujet des propos qui sont prêtés à Hollande sur les catégories populaires qu’il appellerait «les sans-dents». «C’est le contraire de l’engagement politique d’un grand responsable de gauche, socialiste», a-t-elle répliqué, arguant de son action en faveur «des plus précaires» en Corrèze.


Royal sur les "sans-dents": "C’est n’importe… par BFMTV

Le «portrait implicite n’est absolument pas la réalité»

Sur RFI, Thierry Mandon a laissé éclater sa colère: «Je me fiche de ce que pense Mme Trierweiler qui fait beaucoup de mal à la vie publique en faisant ce livre, qui fait beaucoup de mal au métier de journaliste, qui finalement semble nous produire une sorte de marivaudage de supermarché dont on se serait bien passé».

Le «portrait implicite» qui est fait de François Hollande pas son ex-compagne «n’est absolument pas la réalité que l’on peut percevoir» de lui, a abondé Jean-Marie Le Guen, secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement. Même Jérôme Guedj, l’un des meneurs des frondeurs, qui s’opposent à la politique du chef de l’Etat, a soutenu François Hollande: «Je ne crois pas à cette assertion [sans-dents]. Pour l’avoir fréquenté beaucoup, je sais que c’est un militant socialiste qui a l’égalité chevillée au corps».

De son côté, Sophie Dessus, la députée de Corrèze qui a succédé à François Hollande a fait rentrer les caméras de BFM-TVdans la chambre occupée à l’époque par François Hollande pour montrer sa simplicité.


A Tulle, on fait visiter la chambre de Hollande… par BFMTV

Dans son élan, la députée PS compare même l’ancienne compagne du chef de l’Etat à Judas.


Sophie Dessus compare Trierweiler à Judas par BFMTV

Une contre-offensive probablement trop légère pour couvrir le bruit médiatique provoqué par l’ouvrage. Si le portrait dressé ne correspond pas à la réalité, il semble passionner les lecteurs. Merci pour le moment a en effet enregistré 15.000 ventes à la mi-journée dans les magasins Fnac. Soit un démarrage trois fois plus fort que Fifty Shade of Grey. Et il est en tête des ventes sur Amazon…