Le FN va lancer un collectif visant les «jeunes actifs»

POLITIQUE Le parti veut attirer les jeunes actifs…

20 Minutes avec AFP

— 

La présidente du Front National Marine Le Pen, durant une conférence de presse à Nanterre le 25 juin 2014.
La présidente du Front National Marine Le Pen, durant une conférence de presse à Nanterre le 25 juin 2014. — LCHAM/SIPA

Le Front national va lancer ce dimanche «Audace», un collectif consacré aux «jeunes actifs» afin de nourrir le programme du parti et inciter ce public à le rejoindre, a annoncé mardi à l'AFP, confirmant ainsi une information du Point, Antoine Mellies, qui le présidera.

Marine Le Pen le lancera dimanche, lors de l'Université d'été du Front national de la Jeunesse qui se tiendra à Fréjus (Var), a affirmé Antoine Mellies, jeune militant FN qui était tête de liste pour le parti aux élections municipales de mars à Givors, dans le Rhône.

Il y aura dans un «deuxième temps une grande soirée de lancement courant octobre à Paris», a-t-il poursuivi.

Vision «pragmatique»

«Commissions», «tables-rondes» avec des «invités issus de la société civile», et un «travail de fond sur les dossiers, avec des propositions concrètes qui viendront nourrir le débat au sein du Rassemblement bleu Marine (RBM)», «Audace» veut lutter contre deux phénomènes.

Le premier, c'est la «jeunesse qui quitte massivement la France parce qu'elle n'y réussit pas», car elle «n'arrive pas à créer sa boîte, à avoir le niveau de salaire espéré, à avoir en France un boulot à la hauteur de ses compétences», d'après ce juriste de formation.

Le second, c'est le discours qui serait véhiculé «par certaines élites politiques, médiatiques», selon lequel «la France c'est fini, c'est trop petit, c'est arriéré, on réussira jamais, c'est irréformable».

«On n'est pas là pour dire qu'il n'y a pas de problème et que tout va bien» mais pour «aborder les problèmes, critiquer», a assuré le futur président d'«Audace», revendiquant une vision «pragmatique».

Précédents dans les années 1980

Antoine Mellies compte faire plancher ses troupes sur «l'entreprenariat jeune», sur «le made in France, «la formation professionnelle», «la difficulté de l'insertion professionnelle» et «l'auto-entreprenariat».

Il sera possible d'adhérer à Audace, constitué sous forme d'association, qui compte déjà 20 membres dans son conseil d'administration «sélectionnés sur CV», a souligné M. Mellies.

Marine Le Pen avait confirmé samedi sa volonté de lancer de nouveaux «collectifs», après ceux consacrés aux enseignants et aux étudiants, afin de tenter de «pénétrer au plus près la société civile» et de poursuivre son travail de crédibilisation de son programme et du parti. Le Front national avait déjà créé, notamment au milieu des années 1980, des «cercles nationaux» thématiques.