Accusé de sexisme, l’UMP Franck Keller propose un débat à Najat Vallaud-Belkacem

POLEMIQUE Le conseiller municipal UMP de Neuilly-sur-Seine s’était demandé, dimanche sur Twitter, quels «atouts» la nouvelle ministre de l’Education avait utilisés pour convaincre François Hollande de la nommer à ce poste…

Vincent Vantighem

— 

Paris, le 1er septembre 2014. Capture écran du message posté par l'UMP Franck Keller au sujet de Najat Vallaud-Belkacem.
Paris, le 1er septembre 2014. Capture écran du message posté par l'UMP Franck Keller au sujet de Najat Vallaud-Belkacem. — TWITTER / 20 MINUTES

Un tweet maladroit accompagné d’une photo. Et voilà Franck Keller embourbé dans une belle polémique en ce jour de prérentrée scolaire. Le conseiller municipal (UMP) de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) a dû se défendre de tout sexisme, dans un communiqué publié dimanche soir et a même proposé à Najat Vallaud-Belkacem un débat avec lui pour le prouver.

Une photo de Najat Vallaud-Belkacem en jupe

Depuis sa nomination rue de Grenelle, la nouvelle ministre de l’Education du gouvernement Valls II est en effet devenue la cible favorite de la droite. Surfant sur cette vague, Franck Keller s’était demandé, dimanche sur Twitter, quels «atouts» Najat Vallaud-Belkacem avait donc utilisés pour convaincre François Hollande de la nommer à ce poste? Accompagné d’une photo de la ministre en jupe, le message a rapidement suscité la polémique avant d’être effacé par son auteur.


Trop tard pour éteindre l’incendie. Sans y faire directement référence, Cécile Duflot, l’ancienne ministre du Logement, a elle aussi utilisé le réseau social pour demander que les «agressions et manipulations contre Najat Vallaud-Belkacem cessent», les jugeant «inadmissibles de médiocrité, de sexisme et de racisme». De son côté, le député EELV de Paris, Denis Baupin, s’est contenté de juger «odieuse» la sortie de Franck Keller, tout en le qualifiant de «Beauf».


Angela Merkel en guise d’exemple

Voyant la polémique se poursuivre, Franck Keller s’est finalement fendu d’un communiqué pour expliquer que son message avait été sorti de son contexte. Selon lui, ce tweet ne visait qu’à critiquer la toute nouvelle ministre de l’Education pour la position qu’elle avait adoptée sur l’affaire des «A, B, C, D de l’Egalité». Se définissant comme le «relais des inquiétudes du peuple de droite et des nombreuses familles sur l’enseignement à l’école», Franck Keller assure que les «compétences n’ont rien à voir avec le sexe».

>> A, B, C, D de l’Egalité: Autopsie d’une reculade

En guise de preuve, le conseiller de Neuilly-sur-Seine assure même «qu’Angela Merkel est largement plus compétente que François Hollande». Pour ceux qui ne seraient toujours pas convaincus, Franck Keller termine son communiqué en proposant un débat à Najat Vallaud-Belkacem afin d’évoquer les questions d’éducation. «Je ne doute pas qu’elle sera, comme à son habitude, excellente en débat», conclut-il.