VIDEO. L’écolo Cécile Duflot ne croit pas en «la politique qui est menée» par Valls

POLITIQUE L’ancienne ministre écologiste du gouvernement critique la politique du Premier ministre…

20 Minutes avec AFP

— 

Cécile Duflot à Notre-Dame des Landes le 5 juillet 2014: L'ancienne ministre est l'auteur du livre "De l'intérieur, voyage au pays de la désillusion" à paraitre le 25 août 2014
Cécile Duflot à Notre-Dame des Landes le 5 juillet 2014: L'ancienne ministre est l'auteur du livre "De l'intérieur, voyage au pays de la désillusion" à paraitre le 25 août 2014 — Jean-Sebastien Evrard AFP

Cécile Duflot (EELV), ex-ministre du gouvernement Ayrault, a dit ce lundi ne pas croire en la politique menée par Manuel Valls.

«Je ne crois pas à la politique qui est menée», a déclaré la députée écologiste sur BFMTV et RMC Radio. «Je ne crois pas que cela apporte les bonnes réponses», a-t-elle ajouté.

Elle a jugé que cette politique «ne s'attaque pas» aux deux questions à ses yeux cruciales: «la situation européenne» et «la résolution de la crise écologique».

Pas de blanc-seing

L'élue de Paris a cependant refusé de dire explicitement si elle allait voter contre, quand le Premier ministre demandera la confiance aux parlementaires. «Nous verrons», mais «la logique naturelle, c'est de considérer qu'il n'y a pas une confiance», a dit Cécile Duflot.

Cependant, elle votera contre une habilitation à légiférer par ordonnance sur le travail dominical.

Souhaite-t-elle une dissolution de l'Assemblée nationale ? L'ex-numéro un des Verts s'est insurgée : «il y a un drôle de débat autour de ça, dire il y a deux options. Un : les parlementaires doivent être derrière le président de la République comme un seul homme ou alors c'est la dissolution».

Invoquant «le sens de nos institutions», elle a plaidé : «le gouvernement est issu de la majorité, donc il doit mener la politique souhaitée par la majorité».

Etre une «artisane» de la majorité

«On ne peut pas considérer qu'à partir du moment où l'on a élu une personne, on lui a donné un blanc-seing pendant cinq ans pour faire y compris une politique contradictoire avec ce qui a été annoncé», a dit Cécile Duflot.

Fait-elle toujours partie de la majorité ? «Oui, la majorité, elle naît au moment de l'élection et oui, j'ai fait partie de cette majorité, comme d'autres j'en ai été une artisane, j'ai voulu que ça fonctionne».

Cécile Duflot qui a intitulé son livre témoignage sur son expérience de ministre: «De l'intérieur : voyage au pays de la désillusion», a-t-elle ressenti une trahison ? «Sur certains sujets, oui, il peut y avoir ça», a-t-elle répondu, sans prononcer le mot.