Revivez le 2e jour de l'Université d'été du PS à la Rochelle: Montebourg et Hamon repartent déjà de La Rochelle... Manuel Valls est allé "à la rencontre des Français"...

POLITIQUE Revivez les évéments de la journée à La Rochelle où se tient l'université d'été du Parti socialiste

C.P.

— 

Cette journée a commencé sur les chapeaux de roue à La Rochelle : alors que les proches de François Hollande tentent de déminer le terrain et de minimiser les tensions, les frondeurs ont pu compter ce matin sur la présence surprise de la garde des Sceaux Christiane Taubira venue écouter les parlementaires opposés à la politique du gouvernement. Retrouvez tous les développements de la journée dans ce live réalisée avec notre reporter sur place à La Rochelle.

20h18
20h05: Ce live est terminé, merci de nous avoir suivi
Alors que la journée de vendredi a été plutôt occupée médiatiquement par les responsables de la majorité, les frondeurs ou du moins ceux qui critique les orientations du gouvernement ont eu leur match retour ce samedi. Petit point sur cette riche journée.
-La surprise Taubira chez les frondeurs: la ministre de la Justice est allée à la réunion des frondeurs qui a attiré en masse les militants (au moins 600 présents). Les attaques contre le gouvernement y ont été massives et répétées mais pourtant, Manuel Valls et ses proches ont minoré l'affaire, estimant qu'il était "banal de débattre" à La Rochelle.
- Arnaud Montebourg n'a rien abdiqué de ses convictions. Lors d'un atelier, il a expliqué: «Les hommes d'Etat n'ont pas toujours vocation à se taire», a-t-il lancé, ajoutant que «c'est parfois même leur destin de se faire congédier quand ils ont parfois, pas toujours, raison». Ses proches décrivent un homme affecté par son éviction du remaniement et s'interrogent sur son avenir.
- L'autre nouvelle de l'après-midi, c'est que Martine Aubry s'est rappelée au bon souvenir de Manuel Valls en réclamant l'encadrement des loyers à Lille... alors que le Premier ministre avait annoncé l'abandon de cette mesure la veille...
- Lors de l'atelier  sur l'union de la gauche, Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV et Pierre Laurent, patron du PCF, ont critiqué à la tribune la politique du gouvernement... Et se sont attirés les applaudissements de la salle.
- Mais lors de son arrivée à l'Encan, Manuel Valls a été applaudi. Timidement mais tout de même. A son arrivée, il s'est fait chahuté par des manifestants de la CGT locale (environ 150 personnes), qui ont scandé "Valls démission". Pour effacer ces images, le Premier ministre a fait une déambulation - maîtrisée - dans le centre de La Rochelle.
- Demain, son discours sera très attendu. Il clôturera cette UEPS et ce qui est, pour le frondeur et proche de Martine Aubry Christian Paul, "la semaine de tous les dangers politiques, où un problème par jour est posé par les choix et la méthode de Manuel Valls".
 
20h13
20h: Ce soutien de Montebourg sèchera aussi le discours du Premier ministre
"De toute façon, ce qu'on attend qu'il nous dise, il nous le dira pas"
 
19h56
19h55: Hamon et Montebourg repartent par le même train
Petite info: les deux victimes du remaniement sont repartis dès samedi soir par le même train de 19h35. Ils étaient seuls, la majorité des journalistes attendant Manuel Valls. Les deux hommes n'assisteront donc pas au discours de Manuel Valls dimanche midi.
19h54
19h50: Manuel Valls a fait une déambulation dans La Rochelle
En fait, avant d'arriver sur le parvis du PS, Manuel Valls a fait une déambulation sur le port de La Rochelle pour "rencontrer les Français". Pendant une trentaine de minutes, Manuel Valls a serré les mains des Français. Un intermède pas forcément prévu, probablement décidé pour tenter d'effacer l'image du Premier ministre hué par des membres de la CGT cet après-midi. La guerre de com, toujours...
 
19h51
19h35: Petit moment convivial, Cambadélis, Valls, Assouline montent sur une petite tribune pour remettre des prix à des militants socialistes
 
19h45

19h20:

19h15
19h15: Arrivée de Manuel Valls pour l'apéro du Premier secrétaire avec les militants
Beaucoup plus calme que cet après-midi
 
19h07
19h05: Cette deuxième journée de l'université d'été est presque terminée. Dans quelques minutes, Jean-Christophe Cambadélis va rencontrer les militants sur l'espace Encan. Manuel Valls viendra aussi "faire le tour des popottes".
19h02
19h01: "Le dialogue s'est instauré, il va se poursuivre", conclut Marie-Noëlle Lienneman, qui animait l'atelier sur l'union de la gauche
19h01
19h: Mais quand il définit le PS comme un "parti social-démocrate", il s'attire qulques huées
18h57
18h55: "Le Parti socialiste n'est pas un parti social-libéral et il ne le sera pas"
Jean-Christophe Cambadélis ne cesse de répéter cette phrase. Au moins, il s'attire facilement des applaudissements
18h55
18h55: C'est simple non?
 
18h55
18h53: "Et bien voilà, la gauche dialogue"...
Une manière comme une autre pour Jean-Christophe Cambadélis d'introduire son discours après que Pierre Laurent et Emmanuelle Cosse ont critiqué fortement la politique du gouvernement.
18h44
18h4: A la tribune, Emmanuelle Cosse rappelle "les renoncements" du gouvernement
18h33
18h30: Voilà, voilà... Un indice sur l'accueil de Manuel Valls par les militants demain?
 
18h16
18h15: Lors de l'atelier sur l'union de la gauche
 
18h15
18h: Montebourg s'exprime encore et toujours...
Après son atelier samedi matin, Arnaud Montebourg a de nouveau pris la parole, mais cette fois en marge de l'université d'été, dans le cadre d'une intervention pour la fondation Terra Nova. Il a continué à développer ses idées:

 
17h15
17h15:
 
17h14
17h12: Encore une standing ovation pour Christiane Taubira
La ministre de la Justice participe à un atelier sur la promesse républicaine.
 
16h53
16h53: Un socialiste désabusé: "Martine l'a fait exprès pour faire chier Valls"
16h53
16h45: "Il faut prendre en compte ce qu'a dit Martine Aubry" sur les loyers, juge Bartolone
Pour lui, ce n'est pas un signe de défiance et le communiqué de presse de Martine Aubry ne pose pas problème sur le fond comme sur la forme. "ça ne me dérange pas que sur un certain nombre de texte, du pouvoir législatif soit laissé aux collectivités locales. Dans une France décentralisée, ce serait une manière moderne de gouverner".
16h51
16h48: "Les socialistes n'ont jamais été aussi rassemblés"
Non, ce n'est pas une blague de Claude Bartolone. Il assure que "sur l'échelle de Richter des divisions socialistes, on a connu bien pire comme lors du congrès de Rennes". Là, dit-il, le débat entre socialistes portent sur "15 milliards" et s'il faut les mettre pour les ménages ou les entreprises. "Le temps du débat est indispensable. Mais les deux temps suivants, c'est le temps du compromis et le temps de l'unité". Il faut faire attention à "la forme" des débats qui "posent problèmes".
 
16h40
16h38: L'ironie en défense
Un soutien de Manuel Valls fait dans l'ironie lorsqu'on l'interroge sur la sortie de Manuel Valls: "Mais attendez, tout est maîtrisé, organisé. Ce n'est pas de l'amateurisme, Manuel Valls, c'est un grand professionnel de la communication. On ne sent pas du tout que l'événement est en train de nous échapper..." Un rire jaune pour éviter de répondre sur le fond.
16h23
16h20: Martine Aubry pose des jalons pour plus tard
La maire de Lille a bien choisi son moment pour envoyer son communiqué de presse réclamant l'encadrement des loyers à Lille... A La Rochelle, forcément, l'écho est grand. Ses proches d'ailleurs n'arrêtent pas de faire savoir que Martine Aubry est remontée, et qu'elle va parler (et écrire) à la rentrée... D'après un sondage du Parisien, elle est la première personnalité que les Français souhaitent voir gagner en influence
   
16h18
16h14: Et pendant ce temps là, à Lille....
Martine Aubry n'est pas à La Rochelle. Mais à sa manière, elle anime La Rochelle. En effet, elle a envoyé un communiqué pour dire que l'encradement des loyers prévu par la loi Alur, que Manuel Valls vient de limiter, soit appliqué à Lille... Une manière de défier Valls...
16h14
16h10: Le symbole
 
16h13

16h02:

16h13
16h: Coup de chaud à La Rochelle avec la sortie de Valls et les manifestants qui l'attendent de pied ferme
Vu qu'une partie de l'espace autour de l'espace Encan est bouclée pour cause de manifestants, Manuel Valls a dû faire le tour, passer par l'université d'été, le temps de dire qu'il n'y avait pas de problème avec Christiane Taubira, puis ça s'est corsé au moment de rejoindre son hôtel, à deux pas. Des manifestants de la CGT l'attendaient de pied ferme, scandant "Valls démission". Il s'est fait huer et siffler avant de rentrer dans son hôtel, provoquant un coup de chaud de son service d'ordre, particulièrement à cran avec les journalistes
   
15h41
15h40: Journée selfie pour Taubira
15h38
15h38: Manuel Valls a été sifflé par un collectif de la CGT
 
15h37
15h35: Taubira chez les frondeurs, "c'est normal" dit Valls à son arrivée à La Rochelle
 
15h33
15h30: Emmanuelle Cosse est arrivée et elle est "en colère"
La secrétaire nationale d'EELV, qui participe à une plénière sur l'union de la gauche, est arrivée en milieu d'après-midi à La Rochelle.  Emmanuelle Cosse a dit sa "grande colère" après le détricotage de la loi Alur, jugeant "ahurissant" cette initiative. "C'est une erreur très grave pour toute la gauche et pas seulement pour le gouvernement".
15h17
15h10: Robert Hue vient d'arriver à l'Encan
Tranquillement, l'ex-patron du PCF et proche de François Hollande, vient d'arriver sur les lieux de l'université d'été. Il participe à une plénière sur l'unité de la gauche
14h25
14h23: Un peu de calme avant la venue de Taubira devant le MJS
La ministre de la Justice est très attendue par les militants vers 15h. Elle doit s'exprimer devant les jeunes socialistes.
13h54

13h45
13h41: Montebourg hué par des manifestants
Dur dur pour Arnaud Montebourg. Quelques jours après son éviction du gouvernement, l'ex-ministre a bien animé son atelier et à sa sortie de l'espace Encan, vers 13h30, il a été accueilli par les huées et les sifflets de manifestants qui dénoncent "l'austérité" et la "traitrise" des socialistes. Derrière ses lunettes de soleil, il est resté impassible.
 
13h40
13h35: L'espace Encan où se déroule l'université d'été est bouclée par les policiers en raison de manifestants
La CGT locale et d'autres organisations, environ 200 personnes, sont bien présentes pour interpeller les socialistes...

 
13h36
13h30: Manuel Valls est arrivé à La Rochelle
13h14
13h: "Compte tenu de la situation après le remaniement, je ne serais pas allé au Medef", dit Bartolone
Ce samedi matin, au moment où les frondeurs se réunissaient, Claude Bartolone rencontrait quelques journalistes. Il s'est montré un peu décontenancé par la tournure des événements lorsqu'il lui a été annoncé que Christiane Taubira se rendait à la réunion des frondeurs. Soutenant sur le fond la ligne du gouvenement, "les choses commencent à bouger notamment sur les 3%", il a toutefois émis une réserve sur le déroulement de la semaine:"Compte tenu de la situation après le remaniement, je ne serais pas allé au Medef mercredi et j'aurais réservé mon premier discours aux militants socialistes à La Rochelle."
12h53
12h50: La droite attaque le manque d'autorité de Manuel Valls
 
12h51
12h45: Hollande, ce "chef que le hasard nous a donné"
Leur réunion est un peu éclipsée par l’arrivée de Christiane Taubira mais des mots très durs ont été tenus à la réunion des frondeurs samedi matin contre François Hollande, ce "chef que le hasard nous a donné", tançant le "système monarchique", selon Laurent Baumel.
 
12h46
12h46: «Taubira chez les frondeurs ça va faire mal»
Croisé à la réunion des frondeurs, l’aubryste François Lamy, ne veut pas se prononcer, se contentant, sourire en coin d’un «Taubira chez les frondeurs ça va faire mal».
12h46
12h30: Le porte-parole officieux de Manuel Valls en opération déminage
Carlos da Silva, l'un des lieutenants de Manuel Valls, a visiblement été envoyé en service commandé en salle de presse après le coup d'éclat de Christiane Taubira, qui a été à la réunion des frondeurs. Il a répété les mêmes phrases en boucle. «L’université d’été est un endroit de débats. Christiane Taubira a été reçu par le Premier ministre lundi, elle a confirmé son soutien plein et entier à la politique sociale et économique menée par le gouvernement». Et de fait, a-t-il martelé en boucle, «la question de ce départ ne se pose pas», avant de semer les caméras
12h41
12h15:  La présence de Taubira n'est pas passée inaperçue
 
12h37
12h00: "Les hommes d'état n'ont pas toujours vocation a se taire" lance Montebourg
A la tribune de son atelier sur le volontarisme politique, l'ex-ministre de l'Economie a lancé
:"Les hommes d'état n'ont pas toujours vocation a se taire" ajoutant que "c'est parfois même leur destin de se faire congédier quand ils ont parfois, pas toujours, raison". En conclusion, il a également expliqué:"je ne pouvais pas plus longtemps taire ma conviction".
11h20

11h17 Montebourg présent à son atelier

Après les rumeurs d'une annulation surprise, Arnaud Montebourg, le ministre de l'économie démissionnaire, est bien arrivé à l'espace Encan pour animer son atelier avec Michel Sapin. Selon notre reporter sur place, il a été accueilli sous les applaudissements et quelques rares sifflets alors que l'arrivée de Michel Sapin s'était faite sans réaction particulière.
 
11h09

11h03 "Et maintenant?"

C'est la question posée par le député PS du Val d'Oise Jean-Pierre Blazy. "La venue de Taubira est évidemment un bonne surpsie et maintenant on se demande ce qui va se passer...» Sous-entendu : une nouvelle démission du gouverment Valls 2?
11h04

10h55 Taubira fait des déclarations chocs

"La situation des Français est extrêmement difficile. On a permis à ce pays de se démoraliser, de perdre la morale républicaine qui consiste à dire que quand on est face à des difficultés, on doit être capable de se battre et de se rassembler" a déclaré la garde des Sceaux. "On a laissé les Français perdre le moral et ne plus croire à leur avenir" a-t-elle ajouté. "On doit avoir le courage de s'interroger" sur les choix politiques. Un vrai acte de défiance envers le gouvernement dont Christiane Taubira se dit prête à «assumer les conséquences».
 

10h50

10h45 Taubira surprise que sa présence étonne

«C'est tout de même extraordinaire» que sa présence étonne, a-t-elle lancé à la nuée de journalistes rassemblés à la fac de lettres. «J'ai été invitée il y a plusieurs semaines, je crois qu'on peut entendre les débats. Je ne vois vraiment pas où est le problème. Je comprends que vous ayez besoin de dramaturgie», a-t-elle ajouté.
10h47

10h30 Visite surprise de Christiane Taubora aux Parlementaires frondeurs

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, reconduite mardi dans le gouvernement Valls II, s'est rendue samedi à la réunion des «frondeurs» du PS réunis à La Rochelle en marge de l'université d'été du PS. Un vrai signe fort pour les frondeurs qui s'opposent à la politique du gouvenrement