Najat Vallaud-Belkacem à l'Education: Une nomination qui hérisse une partie de la droite

EDUCATION La nouvelle ministre de l'Education est fustigée pour les positions qu'elle a prises en faveur de l'égalité filles-garçons...

Delphine Bancaud

— 

French Minister for Women's Rights, Cities, Sports and Youth Najat Vallaud-Belkacem leaving the Elysee Presidential Palace after the weekly cabinet meeting in Paris, FRANCE-20/08/2014./NIVIERE_010NIV/Credit:NIVIERE/SIPA/1408201502
French Minister for Women's Rights, Cities, Sports and Youth Najat Vallaud-Belkacem leaving the Elysee Presidential Palace after the weekly cabinet meeting in Paris, FRANCE-20/08/2014./NIVIERE_010NIV/Credit:NIVIERE/SIPA/1408201502 — SIPA

Voilà une promotion qui ne ravit pas tout le monde, loin de là. La nomination de Najat Vallaud-Belkacem en tant que ministre de l’Education a suscité l’ire d’une partie de la droite. Fervente défenseure des ABCD de l’égalité (une expérimentation visant à lutter contre les stéréotypes filles-garçons), la ministre a été accusée pendant des mois par l’extrême droite et une partie de la droite de véhiculer une «théorie du genre».

Réagissant avant l’officialisation de la nomination de la ministre, Christine Boutin a estimé qu’elle serait une provocation.

 

Une fois la nouvelle confirmée, La Manif pour tous, Nadine Morano et Isabelle Balkany ont aussi parlé de provocation sur Twitter. Nadine Morano a même enfoncé le clou quelques heures plus tard sur le réseau social.

 

Une manifestation en octobre

Pour symboliser sa désapprobation, La Manif pour tous a d’ailleurs appelé ses militants à manifester le 5 octobre contre la nomination de la nouvelle ministre de l’Education.

 

Plusieurs ténors de la droite ont aussi fait part de leur inquiétude à voir la rue de Grenelle pilotée par Najat Vallaud-Belkacem. C’est le cas de Laurent Wauquiez, Eric Ciotti, Philippe Gosselin, Thierry Mariani.

 

Une volée de bois vert que la ministre de l’Education devrait encore affronter quelques semaines, alors même qu’elle devra mener plusieurs réformes attendues, mais délicates…